Amis messieurs, si vous avez poussé cette porte par hasard, voire par curiosité, ne partez pas ! Vous avez certainement une femme, une copine, une soeur ou une voisine que ce billet pourrait intéresser. De plus, on remarque que les hommes s'impliquent de plus en plus dans la contraception de leur femme, certainement guidés par (la peur ?) le souhait de s'investir et de comprendre, et c'est vraiment bien.
On connaissait Clearblue pour ses tests de grossesse ou, pour les plus spécialistes d'entre vous, les tests d'ovulation. Jusqu'à présent, la marque semblait plus axée à accompagner les (futurs) parents dans leurs envies de procréation plutôt que dans la contraception. Pourtant, ils viennent de sortir un nouvel appareil qui, à mon avis, est tout bonnement une petite révolution. Je vais en faire très bientôt l'acquisition mais je ne pouvais pas attendre pour vous présenter ce fabuleux joujou super high-tech que, forcément, j'adore déjà :-)

Pour qui?

clearblue

Alors, ce petit boitier s'adresse à toutes les femmes qui souhaitent maitriser leur capacité de procréation (une façon un peu plus élégante de dire qu'elles souhaitent éviter de tomber enceinte, tout simplement). Plus spécifiquement, il concerne particulièrement les femmes qui ne supportent pas, ou plus, les shoots aux hormones des pilules actuelles du marché (tension, cholestérol...), ne veulent pas entendre parler des méthodes mécaniques (préservatif, stérilet et compagnie), ne sont pas convaincues par l'abstinence totale, bref, ne sont pas satisfaites de ce que la recherche propose actuellement en termes de contraceptifs. Pas besoin d'être une geekette pour apprendre à utiliser cet engin, c'est en tout cas la promesse faite par le constructeur.

Les plus :

Le maitre mot est NA-TU-REL. Alors, bien sûr, j'entends déjà certaines dire "mais j'ai une appli pour ça !" et je leur réponds "tu fais pipi sur ton iphone peut-être ?" Parce que le principe de base de cet appareil est d'être capable de détecter vos hormones féminines dans vos urines. Pour cela, vous allez également faire l'acquisition de lots de bandelettes, (qui ressemblent à celles des autres tests, à savoir celui de grossesse et celui d'ovulation), faire pipi dessus et les insérer dans votre petit boitier magique. Après un temps d'analyse, celui-ci est capable d'identifier votre cycle en deux types de période : les jours verts, durant lesquels vous pouvez batifoler sans crainte, et les jours rouges où il vaut mieux regarder un film ou lire un bon livre ^^. Sur le papier, ça semble génial mais en pratique, il va falloir se faire violence pour effectuer, durant les premiers cycles du moins, des tests d'urine réguliers quand la machine vous le demandera. Et pas question de les rater, sinon, ça fausse totalement le calendrier que l'appareil tente au mieux de préparer ! Après ce temps, relativement long mais nécessaire au bon étalonnage, vous n'aurez plus qu'à vérifier la couleur de votre journée au matin, faire éventuellement un test si la machine a besoin d'une vérification et hop, le tour est joué. Et donc, fini les cachets, les méthodes intrusives ou contraignantes, il suffit d'avoir son boitier près de soi pour se rassurer. 
L'appareil peut également devenir un véritable compagnon pour le couple qui, au contraire, cherche à concevoir un bébé. En effet, étant capable de détecter les périodes "à risque", ces dernières deviennent, cette fois, des périodes "idéales" et le boitier indique même les jours d'ovulation. Il évite donc d'investir dans des tests supplémentaires pour détecter les jours de fécondité.

Les moins :

Cette méthode n'est absolument pas nouvelle puisqu'un boitier du même type, appelé Persona, est sorti en 1997 en France. Il consistait alors à déterminer les jours d'ovulation de la femme à l'aide de "fertility tests" pour aider à la conception d'un bébé. Persona s'éteint en septembre dernier chez nous et voilà que Clearblue entre sur le marché. Conspiration ? Non ! Il s'agit tout simplement de la même filiale SPD (Swiss Precision Diagnostics GmbH). Ils font donc une entrée remarquée avec un même produit, certes relooké, mais avec une finalité inverse qui n'est plus la con-ception mais la con-TRA-ception. 
Donc le premier inconvénient, qui risque fort d'en freiner plus d'une, est cette nécessité d'abstinence, ou le recours aux contraceptifs mécaniques, durant les jours dits "rouges", il faut forcément s'y tenir au risque de voir un petiot montrer le bout de son nez. Egalement, une fiabilité à 94%, est-ce suffisant ? Il est difficile de savoir si cette statistique se base sur une erreur humaine (ne pas s'être abstenu durant la période indiquée, tests pas ou mal faits, une urine trop diluée, une bandelette périmée ou éventée, et bien d'autres exemples de ce que la nature humaine est capable...) ou bien une erreur électronique (test mal identifié par l'appareil, défaut de fabrication de la machine ou de la bandelette, sensibilité au chaud ou au froid ? Là encore, on peut spéculer...). Donc on peut espérer que si on fait tout bien comme c'est écrit sur le manuel, on sera récompensée mais comment en être certaine ? Dans leur présentation, il est vrai qu'ils restent assez évasifs en recommandant cette méthode pour les couples stables, à croire qu'ils émettent eux-mêmes une réserve sur la fiabilité. Pourtant, 94% est un super score, mais si on retourne le problème à l'envers, 6% de ratage, ça fait quand même beaucoup également. En plus, je meurs d'envie de demander à Clearblue pourquoi ils considèrent la méthode du calendrier, qui est à mon avis plutôt théorique car elle repose sur un simple comptage des jours, comme fiable à 98%, donc mieux que le résultat du boitier ! J'espère tout de même que l'inquiétude qui entoure cette statistique permet simplement, d'une part, de protéger la firme des éventuels accidents, et, d'autre part, oblige le plus grand sérieux dans l'utilisation de cette méthode. Un peu cher à l'achat mais c'est visiblement un investissement à long terme qui, comparé au prix des autres contraceptions (non remboursées par la sécu, évidemment), est vite amorti.

Conclusion :

(+) Simple et naturel.

(-) Un véritable investissement et une fiabilité peut-être inquiétante

D'ici quelques jours, il sera à moi et je vous en ferai la démonstration... enfin, quand je parle de démonstration, je voulais parler de faire de belles photos de la bête et donner mon avis au fur et à mesure des tests...

Infos complémentaires : Site du constructeur
Crédit photo ©Clearblue