Ce n’est pas parce qu’on est prétendument « Geek », qu’on n’est pas inquiet de la propreté de son petit intérieur. Mais si je peux m’éviter la corvée de nettoyage, voire la confier à quelqu’un d’autre, ça m’arrange vraiment. Si, en plus, ce quelqu’un est un robot, forcément, j’adhère d’autant plus.

Le produit que j’aimerais vous présenter aujourd’hui ne peux décemment pas être qualifié d'aspirateur, ni de robot à proprement parlé. Mais disons que, s’il fait le ménage sans avoir besoin de mes bras, fonctionne sur pile ou batterie, et possède un design plutôt futuriste, il mérite forcément sa place dans ma petite collection. A seulement quelques jours de la fête des mères, cet article peut très certainement intéresser les retardataires et ceux qui n’ont toujours aucune idée de ce qu’ils vont pouvoir offrir à leur môman !

Présentation du Robomop

Robomop1Alors, il faut bien l’avouer, d’un premier abord, on a un peu de mal à comprendre ce que c’est que cet engin. S’agit-il d’une boule de lavage en machine ? D’une balle de musculation ? Ou encore d’un jouet curieux pour le chien ? Non, non, non. Cet étrange objet est bien d’un robot astiqueur de sol puisque le RoboMop est en fait une balle électronique placée dans un cerclage en plastique auquel on est venu fixer un tissu dépoussiérant.

La boite se compose de la fameuse balle, d’une structure en plastique dans laquelle elle doit être placée, de 5 lingettes pour commencer à nettoyer, d’un adaptateur secteur et d’une notice.

Principe

Pas de sac, pas de système d’aspiration, ni de soufflerie pour le RoboMop, son utilisation repose simplement sur le principe bien connu du swiffer : en d’autres termes, la bouboule va passer la lingette sur votre parquet ! Pour cela, elle dispose d’une sorte de cage dans laquelle elle se débat rageusement, l’entrainant avec elle dans une course effrénée à travers le salon. Sur son passage, la cage affublée d’une robe en lingette électrostatique va capturer la poussière, les cheveux et les micro-miettes qui maculent votre sol pour les retenir du mieux qu’elle peut. Lorsque son passage est terminé et que le sol est bien propre, il ne vous reste plus qu’à dégrafer la lingette et la jeter à la poubelle.

En pratique

Robomop2Me voilà donc lancée dans le test de mon nouveau joujou : le RoboMop. Déjà, tenue dans la paume de la main, on sent que la balle a été lestée et un système semble se promener librement à l’intérieur. On observe 2 boutons et un mini-écran sur le dessus, le reste est une surface de balle noire et lisse en plastique dur. Mon RoboMop est un modèle de type « soft base », ce qui explique que sur la photo, sa jupette est légèrement relevée. En fait, la base est constituée d’un maillage en plastique souple qui avait pris un mauvais pli dans l’emballage, chose qui n’avait toutefois aucune incidence sur ses capacités. Depuis, la trame s’est détendue et la jupette épouse parfaitement le sol. Un second modèle existe toutefois, il s’agit du « Basic » dont la structure est entièrement constituée de plastique rigide. Pour maintenir la lingette, il suffit simplement de venir la fixer aux différentes bandes de velcro tout autour du maillage. L’accrochage est rudimentaire mais fonctionne bien et la lingette reste en place.

Robomop3Après avoir procédé au chargement préconisé par le constructeur (entre 3 et 5 heures d’après la notice), il est enfin possible d’appuyer sur cet irrésistible bouton vert. Ce dernier permet de sélectionner le temps de nettoyage de la balle, à savoir 30 minutes, une heure ou 1h30 avant que celle-ci ne s’éteigne toute seule. Il suffit donc d’appuyer plusieurs fois sur le bouton pour réduire ce temps par tranche de 30 minutes (un appui sélectionne 1h30 alors que 3 appuis sélectionneront donc 30 minutes). Selon le constructeur, il faut normalement une heure au RoboMop pour nettoyer une pièce de 60 m² (soit l’équivalent de la totalité de mon appartement, autant dire que je n’ai pas besoin de sélectionner plus de 30 minutes pour effectuer un dépoussiérage du salon). Lorsque vous avez choisi le temps qui vous parait convenir à la surface de votre pièce, vous avez quelques secondes pour reposer la balle dans sa cage sur le sol. Joueuse, je l’ai gardé en main pour me rendre compte du principe et elle s’est alors mise à s’agiter dans ma paume, décrivant des rotations qui donnaient l’impression qu’elle tentait vainement de s’échapper. Enfin libérée de mon emprise et installée dans le cerclage, la balle débute sa course folle à travers la pièce. Chose étonnante, le moteur ne fait aucun bruit et seul le son de la balle en plastique lestée roulant sur le sol est audible. Vous pouvez faire le test chez vous en faisant rouler une balle quelconque un peu lourde sur votre parquet pour vous rendre compte du bruit. Cette découverte m’a à la fois étonnée et enchantée. En effet, j’ai plutôt l’habitude des robots bruyants, des bruits de moteur et de soufflerie couvrant le son de la télé, ce qui n’est pas le cas du RoboMop. Il est donc tout à fait possible de le lancer le soir, avant de se coucher, afin de retrouver son sol propre au réveil, sans toutefois déranger toute la maisonnée. Chaque fois que le cerclage en plastique rencontre un obstacle dans la pièce, la boule ricoche dans sa cage et change instantanément de direction. Ce qui fait que sa trajectoire, et donc son circuit de nettoyage, sont totalement aléatoires. De plus, la jupette se plie, permettant de s’adapter aux angles et aux pieds de table sans risquer d’oublier des recoins dans son sillage, ni d'abimer vos meubles.

Verdict

Robomop4Après un passage d’une durée de 30 minutes dans tout le salon, le parquet est brillant et la lingette a bien capturé la poussière qui maculait les coins. Sur la dernière photo, on remarque que la lingette n’est pas très sale, cela ne veut pas dire qu’il a mal nettoyé mais que, malheureusement, mon intérieur n’était pas aussi négligé que je ne le pensais (et comme j’ai d’autres robots qui se chargent du nettoyage à la maison, il devient difficile d’être au niveau des candidats de l’émission « C’est du propre »). Le sol au milieu de la pièce est impeccable, et il a correctement dépoussiéré les coins de meuble et les plinthes. Toutefois, il n’a malheureusement pas pu passer sous les meubles qui sont bien trop bas pour sa hauteur de 8cm. De plus, même s’il capture les moutons qu’il rencontre, il se contente de pousser les grosses miettes qui ne sont pas agrippées par la lingette. On est donc loin de la capacité de nettoyage d’un système d’aspiration, même si le résultat est tout à fait respectable. Il s’agit donc, à mon sens, plus d’un robot d’ « entretien » plutôt qu’un robot de « nettoyage ». Je l’ai acheté comme un gadget, mais il s’avère qu’il mérite tout à fait sa place dans ma collection de robots.

Peut-on utiliser d’autres lingettes, type swiffer, sur RoboMop ? Peut-on utiliser des lingettes humides, type St Marc sur RoboMop ? Peut-on fixer une lingette microfibres sur RoboMop ? Peut-on passer RoboMop sur les moquettes et les tapis ? Le RoboMop a pour vocation de dépoussiérer les sols durs tels que les parquets, le lino ou encore le carrelage. Il n’est donc pas prévu qu’il passe de grandes gerbes d’eau savonneuse et je déconseillerais de tenter de substituer la lingette d’origine par une version humide de peur d’endommager le mécanisme interne. Par ailleurs, les lingettes du fabriquant forment de grands cercles de tissu qu’on ne retrouve chez aucun autre produit. De ce fait, à moins que vous ne vous sentiez l’âme créative et que vous découpiez votre microfibre ou associez plusieurs lingettes fixées sur le cerclage, vous allez devoir racheter les produits prévus par la marque. Par ailleurs, même si la balle peut tout à fait parcourir les surfaces de moquette ou les tapis, le principe même de la lingette électrostatique n’est pas compatible avec ce type de sol.

Conclusion

(+) : silencieux, autonome, idéal pour les sols durs et lisses (parquets, lino, carrelage)

(-) : ne passe pas sous les meubles, ne s’occupe pas des moquettes et tapis, ne ramasse pas les grosses miettes, nettoyage exclusivement sec

Infos complémentaires : Site du constructeur

Bien que je ne l’aie croisé qu’en noir (version « soft base ») en magasin, il semblerait qu’on puisse également facilement le trouver en vert (version « green » avec lingette lavable en machine) et en gris (version « basic » avec cerclage en plastique dur) sur internet.