RavPower13400_1

Le marché des batteries externes est en pleine expansion, si bien que les fabricants doivent faire preuve d’ingéniosité, d’audace et de fantaisie pour que leur dernier appareil se différencie du lot. La fantaisie n’est pas spécialement ce sur quoi cette nouvelle batterie de chez RavPower se repose, mais on y retrouve une technologie toujours plus poussée et une capacité des plus intéressantes.

Présentation

RavPower13400_6

Tous les emballages des batteries RavPower sont identiques, si ce n’est que la taille de la boite diffère quelque peu en fonction de celle de son contenu. De ce fait, les packagings sont facilement repérables avec leur code couleur blanc et vert, et le dessin de la batterie sur le dessus. A l’intérieur, pas de surprise non plus puisque la marque nous a quelque peu habitués à un certain standing. De ce fait, la batterie et tous ses accessoires sont parfaitement rangés si bien qu’on a presque mal au cœur de la sortir de son bel écrin. On retrouve donc la batterie, bien entendu, une paire de câbles USB plats (un court et un long mais ne me demandez pas pourquoi…), le manuel en français et… une pochette !! Cette petite pochette toute simple a fait son apparition lors de mon déballage de la version 26800 mAh du même fabricant. J’avais alors salué respectueusement le geste. En effet, dans un sac, qu’il soit « de sport » ou « à main », la batterie a vite fait de prendre de mauvais coups, des griffures et de vilaines rayures. Cette protection ne la protégera pas en cas de chute mais aura au moins l’avantage de limiter les vilaines marques (c’est un peu bête ce que je raconte, « tout cassé mais pas rayé ! », allez on la garde quand même ^^). Et puis, un étui offert en cadeau, c’est toujours agréable surtout que c’est devenu un geste rare.

RavPower13400_2

La batterie, d’une taille d’un 12.5cm par 8 cm pour une épaisseur de 2cm, est en plastique noir mat, très agréable au toucher. Tous les grands modèles de la marque semblent conçus de cette manière et en comparaison, les versions de petites capacités, entre 3000 et 5000 mAh sont en métal brossé ce qui en fait des produits de conception plus robuste. Je n’ai jamais tenté l’expérience, et préservez-moi de le faire, mais si je faisais un crash-test de ces batteries, il serait fort à parier qu’une chute ferait bien plus de dégâts sur un grand modèle en plastique que sur un petit en métal (visiblement, c’est la journée des grandes pensées ^^). Ce qui différencie quelque peut ce modèle de ses sœurs, c’est la bande lumineuse placée sur le dessus. Habituellement, le témoin de charge était symbolisé par une série de diodes rondes. Ici, ces diodes forment une ligne, comme à l’avant de la voiture dans la série K2000. Dommage qu’elles soient bleues car si elles avaient été rouges, la ressemblance aurait été si frappante que j’aurais été obligée de prénommer ma batterie « Kitt » ! Juste sous cette bande, un bouton noir, très discret, permet de tester le niveau de charge du produit d’un simple appui. Toutes les connectiques se trouvent rassemblées au niveau de l’une des tranches, avec un port mini-USB pour le rechargement de la bête et deux ports USB, l’un vert et l’autre blanc, délivrant communément 2,4A mais l’un en charge rapide et l’autre normale.

Utilisation

RavPower13400_5

Même si le produit arrive avec une charge minimale, il est bien entendu préférable et vivement conseillé de la recharger complètement avant de l’utiliser. Pour cela, le chargeur de votre smartphone ou même celui de votre tablette fera parfaitement l’affaire, du moment qu’il ne délivre pas un ampérage supérieur à 2A (cherchez donc la mention 5V/2A sur l’étiquette ou le transfo). Une fois totalement rechargée, la batterie est prête à fonctionner et se glisse dans sa pochette en attendant que l’on en ait besoin. Jusqu’à présent, les batteries RavPower se caractérisaient par la technologie nommée iSmart. En effet, outre le faite que la batterie commence à charger à l’instant même où elle est connectée à un appareil, et que cette charge s’arrête d’elle-même une fois cette dernière complète, elle possède également la particularité d’adapter l’intensité en fonction des besoins de l’appareil, ce qui signifie qu’elle ne va pas envoyer la même puissance dans une montre que dans une tablette (et bien heureusement !). A présent, une seconde spécificité fait son apparition : la Quick Charge. Il s’agit là d’une toute nouvelle technologie permettant à la batterie de recharger à une très grande vitesse, soit 2 à 4 fois plus rapidement qu’une autre batterie voire même un chargeur classique, sans déperdition d’énergie ni surproduction de chaleur !

Pour mon test, je n’ai pas réfléchi une seule seconde et j’ai immédiatement profité que mon smartphone montrait des signes de fatigue pour le brancher. Et là, pas de surprise non plus si je vous annonce que j’ai glissé le cordon USB dans la prise “Quick charge”, trop impatiente de m’essayer à cette fonctionnalité prétendument spectaculaire !! Et là… près de 2 heures plus tard, mon Xperia est complètement rechargé, soit le même temps qu’avec une autre batterie et, à peu de chose près, celui de son chargeur attitré. Alors, forcément, je me demande : « Mais qu’ai-je donc bien pu mal faire ? Mauvais contact ? Vieux Sony ? » Et c’est à cet instant que je me reproche de ne pas avoir lu la notice (car oui, je l’admets, je ne lis que très rarement les modes d’emploi, c’est maaaaaaal !!!!)

RavPower13400_3

La technologie Quick Charge 2.0 n’est réservée qu’aux appareils compatibles. Et ne sont compatibles que les terminaux dotés d’une puce Snapdragon de chez Qualcomm. Au risque de perdre la moitié des lecteurs dans cette aventure passionnante, je vous invite à vous rendre sur le site de Qualcomm pour y découvrir si votre smartphone ou votre tablette possède ce processeur et est donc compatible.

https://www.qualcomm.com/products/snapdragon/devices

Si vous découvrez votre appareil dans la liste du fabricant, félicitations ! Vous avez peut-être gagné des charges en 30 minutes, à condition bien sûr de faire l’acquisition du câble qui va bien avec la Quick Charge (oui mais, ben voilà !!) Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas pour autant la fin du monde, alors ne défenestrez ni la batterie, ni votre pauvre téléphone car tous deux pourront tout de même s’entendre, mais avec des recharges à vitesse normale, ce qui est bien suffisant si on y réfléchit un peu.

Verdict

RavPower13400_4

Comme toutes les batteries de la marque, cette version proposant une capacité de 13400 mAh possède un design soigné, tout en pureté et simplicité. Sa taille est très correcte dans un sac, bien qu’un peu épaisse à mon goût. Elle permet de recharger jusqu’à 2 appareils simultanément, comme une montre et un smartphone, par exemple, et à plusieurs reprises compte tenu de sa grande capacité. De plus, l’un de ses ports USB est doté d’une toute nouvelle technologie dénommée « Quick Charge », lui instaurant l’aptitude à charger bien plus rapidement qu’une autre batterie de même type ou un chargeur secteur standard. Ainsi, connecté au moyen d’un cordon spécifique, un smartphone compatible se recharge théoriquement en 30 minutes, sans présenter de perte visible d’énergie ni de surchauffe notable. Je n’ai malheureusement pas pu vérifier cette donnée au moment où j’écris, mon appareil est pourtant bien doté de la technologie Qualcomm nécessaire à la compatibilité Quick Charge mais je n’ai pas acheté le câble USB permettant cette rapidité. Même avec une vitesse de recharge dite “normale”, elle n’en demeure pas moins un allié indispensable à garder toujours avec soi lorsqu’on sort, surtout si on souhaite éviter de tomber en panne de batterie. Oh, j’oubliais de parler de la petite lampe, située au niveau des connectiques, transformant votre RavPower en une grosse lampe de poche… Et ben voilà ^^

Conclusion

(+) Design et conception toujours aussi soignés. Petite pochette offerte. Nouvelle technologie Quick Charge assurant une recharge bien plus rapide.

(-) Coque en plastique assez épaisse et semble assez fragile

Infos complémentaires : site du fabricant

Vérifiez si votre appareil est compatible avec la technologie de "charge rapide" : ICI