Robofish1

A moins d’avoir passé ces deux dernières années au fond d’une grotte, nul ne peut prétendre ne jamais avoir croisé ce petit poisson tant il est devenu le jouet phare des cadeaux de Noël, que ce soit dans les catalogues ou dans les têtes de gondole des grands magasins. Le Robofish est un animatronique par excellence, un robot certes minuscule, mais qui tend à imiter un animal, sur le plan physique, par ses comportements et par les bruits qu’il émet. Ici, bien entendu, les poissons n’ayant aucun son typiquement audible, il s’agit bien d’un mimétisme comportemental que ce petit robot doit copier pour convaincre son public. Ce test va donc nous permettre de détailler ce drôle d’animal, chouchou des enfants et même des plus grands.

Retrouver une petite vidéo des Robofishs et de la Roboturtle sur ma chaine Youtube :

Robofish et Roboturtle

Présentation

D’une taille de 7.5cm, de la pointe de sa bouche à l’extrémité de sa queue, le Robofish est un poisson plutôt petit et coloré. Existant dans différentes gammes de couleurs, il est proposé avec des nuances qui copient les poissons d’eau de mer (comme le célèbre poisson clown), ou des versions plus fantaisistes (comme les requins ou les nouvelles versions décorées sur le thème “Pirate”).

Robofish2

Sa queue en silicone est très souple et douce au toucher. Elle est détachable donc on peut s’imaginer qu’il est possible de la remplacer, même si je n’en ai jamais vu vendues au détail. Il fonctionne au moyen de 2 petites piles bouton logées dans son abdomen. Les piles sont fournies dans le poisson et 2 piles supplémentaires ont également été rajoutées dans l’emballage. Deux petites pointes noires dépassent un peu de chaque coté du poisson : lorsqu’on les touche simultanément avec les doigts, ou lorsqu’elles entrent en contact avec l’eau, elles activent les mouvements du poisson. Tous les Robofishs, à l’exception des requins dont l’anatomie est légèrement différente, sont conçus de la même manière. Seuls les couleurs et les dessins changent d’un modèle à un autre.

Les Robofishs de ce test sont issus de deux collections : l’un est un poisson aux couleurs acidulées, et l’autre, une version pirate.

  • Le Robofish aux couleurs acidulées

Robofish_vert3   Robofish_vert1

Ce poisson est proposé ici dans un emballage contenant une épuisette et deux petites décorations d’aquarium. Il est toutefois également disponible en version seule dans un tube. Sa couleur verte est tellement simple qu’il ressemblerait presque à un vrai poisson, comme de ceux qu’on croise dans les beaux aquariums des animaleries.

Robofish_vert4   Robofish_vert5

  • Le Robofish Pirate

Robofish_pirate1

Proposé dans un tube individuel avec un petit présentoir pour le poser, ce poisson est beaucoup fantaisiste que le précédent. Des dessins amusants recouvrent son corps, selon la thématique des pirates : sacoche avec ancre de bateau, tête de mort, pièces d’or provenant d’un trésor, mais d’autres modèles ont également des moustaches, des cicatrices, des foulards et des boucles d’oreilles. Le public visé par ce produit est sans nul doute les petits garçons.

Robofish_pirate2   Robofish_pirate3

Fonctionnement

Robofish4

Le Robofish est un jouet très simple qui ne nécessite aucun mode d’emploi. Une fois extirpé de son emballage, si vous avez l’idée d’effleurer ses capteurs noirs, il commencera à frétiller joyeusement dans vos mains. Lorsqu’il entre en contact avec l’eau, que ce soit dans le bain, dans une piscine ou lorsque maman fait la vaisselle, sa queue se met à battre, le propulsant dans les eaux avec une aisance de… poisson ! Ses mouvements observent différents cycles : ainsi, il plonge vers le fond pour fouiner le sol, se met à nager très vite à mi-hauteur, puis ralentit et remonte en surface avant de replonger à nouveau. En l’observant, on a véritablement l’impression de reconnaître le comportement d’un vrai poisson. Dans le bain, les Robofishs sont très amusants car ils viennent chatouiller les cuisses de mon fils avant de reprendre leur ballade, explorant la baignoire. Infatigables, ils se promènent dans les décors que vous laissez au fond de l’eau, que ce soit ceux fournis dans certains emballages ou bien tout simplement les jouets de bain de votre enfant. Ils tentent parfois d’entrer dans les petits espaces tels que les gobelets en plastique, leur queue s’agitant frénétiquement comme le ferait un vrai poisson se faufilant dans le décor en résine de son aquarium. Une fois le bain terminé, il suffit de les sortir de l’eau et de les sécher pour qu’ils s’immobilisent. L’idée de l’épuisette est excellente car mon petit garçon s’amuse beaucoup à pêcher ses poissons qui se trémoussent alors durant quelques secondes dans son filet. Satisfait, il le relâche pour mieux les poursuivre ensuite, une fois que le mécanisme est reparti et que chaque poisson a réussi à lui échapper.

Robofish3

Verdict

Robofish_vert2

Le Robofish est principalement un jeu d’eau, mais il n’en demeure pas moins amusant tout au long de l’année. Si les couleurs et les dessins ne trompent pas sur sa nature de jouet, le mimétisme des mouvements est tout de même bluffant. Si le fabricant avait tenté de leur donner une apparence plus réelle, les gens pourraient facilement se laisser tromper tant le comportement dans l’eau est celui que pourrait adopter un véritable poisson. Le choix des couleurs est totalement personnel mais pour ma part, je préfère les versions acidulées comme le vert, ressemblant un peu aux poissons d’eau de mer. Mon fils de 3 ans est, quant à lui, totalement mordu de la version pirate, idéale pour les petits garçons. Et pour les filles alors ? Robofish existe dans des couleurs girly comme les poissons tropicaux versions rose ou violette, ainsi qu’un modèle “poisson clown” rapellant le célèbre Némo de Disney. Mais la marque propose également les “magic Sirènes” qui fonctionnent sur le même principe mais sont, par définition, de petites poupées avec des queues de poissons. Ce jouet a tellement convaincu mon fils qu’au moment de lui donner son bain chaque soir, il n’est plus question de l’y traîner de force puisqu’il suffit de lui proposer d’aller barboter avec les petits poissons. Résultat, il se téléporte à l’étage, trop content de retrouver ses petits copains.

Conclusion

(+) Un jouet simple qui amuse tout le monde, bonne durée de vie car les enfants adorent ces petites bestioles robotisées

(-)  L’anatomie est toujours la même, on s’attendrait à voir apparaître des queues de voile et des corps avec des morphologies différentes.

Infos complémentaires : site du distributeur

Petite vidéo des poissons sur Youtube : Accéder à la vidéo