Babyphone_video_vtech1

Dans un monde de plus en plus connecté, même la puériculture s’est mise à l’heure du numérique. Ainsi, on peut tout aussi bien voir se développer de nouvelles technologies au service des tout-petits, qu’évoluer des appareils qui ont déjà servi plusieurs générations de parents. Vtech, que l’on connait pour ses nombreux jouets destinés aux enfants de tous âges, propose également des gammes de produits spécialement conçus pour faciliter le quotidien angoissé des papas et des mamans. La gamme « Safe & sound » vient justement de se doter d’une caméra dernier cri, embarquant un écran de bonne taille, et aux performances très surprenantes.

PRESENTATION

Ce babyphone vidéo de Vtech se présente en deux produits distincts : une caméra autonome, appelée « unité bébé », accompagnée d’un écran indépendant appelé, quant à lui, « unité parents ».

Babyphone_video_vtech2

La caméra ressemble à un dispositif que l’on croise dans les zones placées sous surveillance (magasins, gares…). Il s’agit d’une boule noire perchée sur un socle blanc. Elle est truffée de capteurs qui, en complément de son objectif, lui permettent de détecter et retransmettre bien plus qu’une simple image et du son. Elle est dotée d’un interrupteur de mise sous tension – qu’il ne faudra bien évidemment pas oublier d’actionner – et des boutons permettant de régler le volume à la fois des berceuses qu’elle peut diffuser à bébé, ou même de votre voix si vous souhaitez lui parler pour le réconforter. L’unité bébé se pose tout simplement sur un meuble ou une étagère grâce au socle plat et stable sur lequel elle est montée. Mais elle peut tout aussi bien être fixée au mur au moyen d’un système d’accroche fourni qui permet de la visser et la dévisser très facilement.

Babyphone_video_vtech3

L’unité parents est donc un écran couleur de 4.3 pouces, ce qui correspond à une surface active de 9.5 cm par 5.5 cm. Il n’est pas tactile mais dispose de deux rangées de boutons alignés de chaque côté de la dalle. Il fonctionne, au choix, sur secteur ou sur batterie, sachant que l’autonomie de la deuxième méthode est théoriquement prévue pour une durée pouvant atteindre les 14 heures. La batterie est amovible ce qui, à mon sens, laisse présager qu’il est possible de la remplacer en cas de panne ou de fin de vie. Un pied rétractable se déplie à l’arrière et permet de maintenir l’appareil en position surélevée, ce qui est bien pratique pour le poser sur la table de nuit ou le meuble de la cuisine. L’écran est capable de gérer jusqu’à 4 caméras simultanément, alors si vous souhaitez surveiller plusieurs pièces, ou plusieurs enfants, à l’aide d’un seul et même écran, des caméras supplémentaires sont proposées individuellement. En théorie, la gestion de plusieurs caméras se fait, soit par division de l’écran en 2, 3 ou 4 parties, soit par affichage successif, et ce durant quelques secondes, des différentes images transmises par les unités bébé. Mais ne possédant qu’une seule unité bébé, ce test se contentera donc du mode mono-caméra.

Babyphone_video_vtech4   Babyphone_video_vtech8

UTILISATION

  • Installation de chaque unité

La portée entre les deux unités est très grande. Pour preuve, possédant une maison sur plusieurs niveaux, le fait d’installer l’écran dans la cuisine au rez-de-chaussée, sachant que la chambre du petit est à l’étage, ne pose aucun souci de réception. Bon nombres d’icônes apparaissent tout autour de l’écran, ainsi que des témoins lumineux, ils permettent à l’unité parents d’indiquer aussi bien ce qui va que ce qui ne va pas. Il est ainsi possible de s’assurer de la bonne liaison des unités entre-elles, de vérifier l’état de la batterie de l’écran ou son branchement sur le secteur. Ils indiquent également le niveau sonore de l’unité bébé, si elle est en train de jouer une berceuse, si son micro est ouvert ou encore la température ambiante de la chambre. Pour certains, toutes ces indications à l’écran peuvent paraitre compliquées mais ce n’est évidemment pas le cas ni le but. En effet, une fois branchée, l’unité parents est immédiatement prête à fonctionner. Elle cherche ainsi le signal émanant de l’unité bébé et s’y synchronise toute seule. Aucun paramétrage compliqué ni navigation dans les menus n’est à prévoir si vous êtes pressé de la mettre en activité, vous pourrez toujours explorer l’interface un peu plus tard.

Babyphone_video_vtech5

  • L’interface et les menus

Au démarrage de l’unité parents, l’écran bascule instantanément sur l’image retransmise par la caméra avec laquelle il est synchronisé. De ce fait, pour accéder aux menus, il faut appuyer sur la touche « OK » puis naviguer parmi les icônes grâce aux boutons fléchés de part et d’autre de l’écran. Il est ainsi possible de régler, entre autres, la sensibilité de l’unité bébé afin qu’elle se déclenche selon la puissance des sons émis par l’enfant (la caméra fait alors la différence entre des gazouillis et de vrais pleurs), les alertes sonores et l’allumage de l’écran en cas de pleurs détectés. Egalement, d’autres options très utiles peuvent être paramétrées comme le niveau de température au-dessus et en dessous duquel le module bipera pour donner l’alerte, ou la possibilité de convertir ces « bips » en vibrations plus discrètes. Dommage toutefois que ce mode vibreur n’ait pas été étendu à une utilisation de ce type d’alerte lorsque bébé pleure. En effet, cela aurait permis de ne déranger qu’un seul des deux parents la nuit, ou, pour les personnes malentendantes, de prévenir par ce biais des appels de l’enfant si les sons ne leur parviennent malheureusement pas.

Babyphone_video_vtech9   Babyphone_video_vtech10

  • Mode surveillance par le son

Avant d’être un vidéophone, l’unité bébé est avant tout un babyphone. De ce fait, le module est conçu pour se déclencher au moindre son émis par bébé. La sensibilité du récepteur se règle directement sur l’unité, permettant de doser le degré de bruit nécessaire au déclenchement du système. Par exemple, si vous réglez la sensibilité sur les premières graduations, le babyphone restera en veille jusqu’au moment où bébé émettra un son plus ou moins puissant selon le niveau souhaité, alors que la dernière graduation garde le micro ouvert en permanence et vous retransmet les bruits en continu. Il suffit d’appuyer longuement sur le bouton noté « I » sur le dessus de l’écran pour éteindre l’image tout en gardant le dispositif allumé. Et une fois un bruit capté, l'écran se remet en route pour vous transmettre l'image en direct. Tout ceci se règle selon vos besoins et votre convenance, bien évidemment ^^

  • Mode surveillance par l’image

Une fois les appareils synchronisés, l’unité parents permet de visionner en direct ce qui se passe dans la chambre où se trouve la caméra. Ainsi, lorsque la pièce surveillée est baignée de lumière, l’image retransmise est en couleur. Il est alors possible de prendre un contrôle total de la caméra, ce qui est tout simplement fantastique. Ainsi, les yeux rivés sur l’écran de l’unité parents, alors que vous n’êtes même pas dans la pièce, vous pouvez orienter totalement l’angle de vue de la caméra simplement en actionnant les boutons placés de part et d’autre de l’écran. Le système motorisé qui supporte l’objectif permet un balayage assez large sur les côtés ainsi qu’une inclinaison pour baisser et relever le nez de la caméra. Il est également possible de zoomer et dézoomer l’image si quelque chose vous intrigue. Mais le plus incroyable reste le passage automatique en mode nuit. En effet, s’il n’y a plus de lumière dans la pièce, ce qui est généralement le cas la nuit ou, à moindre mesure, durant la sieste, la caméra bascule en vision nocturne aussi facilement que dans les films d’espionnage. La chambre se retrouve en noir et blanc mais on y voit comme en plein jour ! Pour avoir testé dans l’obscurité totale, au risque de me prendre les pieds dans un jouet, je peux vous dire que le résultat est tout simplement bluffant.

Babyphone_video_vtech6   Babyphone_video_vtech7

  • Evolution du produit

Lorsque bébé grandit, pas question de vous séparer de votre babyphone pour autant. En effet, même si l’heure n’est plus à l’angoisse d’entendre le moindre gazouillis inquiétant en provenance de la chambre du petit, prêt à se propulser hors du lit quatre fois par nuit à la moindre alerte, il n’est pas rare que l’enfant continue à faire quelques cauchemars en fonction des évènements qu’il vit dans la journée (bagarre à l’école, pipi à la sieste, etc…). De ce fait, même si l’unité n’a plus lieu d’être allumée en permanence, elle peut toujours rester branchée près du lit afin de vous permettre de vérifier s’il y a nécessité, ou non, de vous extirper des couvertures au moindre cri nocturne. A peine 5 secondes sont nécessaires pour mettre l’écran sous tension, donnant immédiatement un aperçu de la situation sans sortir de votre lit. Ensuite, pourquoi ne pas transformer cette caméra en surveillance pour la maison ? La nuit, des bruits suspects provenant du rez-de-chaussée peuvent vous tirer du sommeil. Mais vous avez suffisamment vu de films pour savoir que descendre pieds nus, dans le noir, armé d’une brosse à cheveux, n’est pas forcément une bonne idée. Alors, avant de vous aventurer dans le salon obscur, votre caméra infrarouge peut vous permettre de vérifier si le son provient d’un intrus ou simplement du chat qui a cauchemardé… Surtout si vous n’avez pas de chat !

VERDICT

Cette caméra n’est pas simplement un babyphone, il s’agit d’un véritable dispositif de surveillance à l’usage de tous les jeunes (et les moins jeunes) parents. Capable de transmettre du son, bien sûr, mais également une image parfaitement claire, aussi bien de jour que de nuit, c’est une véritable bénédiction pour celles et ceux qui ont la fâcheuse habitude de courir à la chambre du petit dernier à la moindre quinte de toux. Grace à ce système, non seulement vous ne vous sentirez plus coupable d’avoir la flème de quitter votre lit la nuit, mais vous n’y serez parfois même plus obligés. Sans compter que se déplacer systématiquement dans la chambre des enfants pour vérifier que tout va bien crée, inconsciemment, des micro-réveils qui sont néfastes au bon sommeil de nos bambins. Vous pouvez donc surveiller à distance et sans bruit que tout le monde dort paisiblement. En tant que parents, on est parfois anxieux des ondes que nos appareils nouvelle génération font subir à nos petits. De ce fait, il est tout de même plus sage de régler la sensibilité de l’unité parents de telle sorte que la caméra n’émette pas en permanence. Ainsi, lorsque bébé dort paisiblement, le module passe automatiquement en mode veille afin de ne pas l’inonder inutilement d’ondes. Tous les appareils ne permettent malheureusement pas cette initiative qui est pourtant bien plus réconfortante pour les parents.

CONCLUSION

(+) Dispositif de surveillance complet, utilisation simple et intuitive, appareil évolutif

(-) Manque un mode "vibreur" pour ne déranger qu'un seul parent ^^

Infos complémentaires : site du fabricant