Kidi_Doggy1

Les animatronics sont des jouets phares dans les rayons des magasins, et particulièrement à l’approche de Noël. Cette année encore, les fabricants proposent aux enfants leurs nouvelles créatures en espérant les retrouver sous les sapins. Et justement, chaque année, on voit apparaitre différents anirobots et autres bêtes électroniques à poils, à plumes ou à duvet, prêts à charmer nos bambins. Vtech sort également son chien interactif prénommé Kidi Doggy, dans la lignée des jouets « Kidi » de la gamme high-tech : montres, agenda, appareils photo et caméra Kidizoom, le tout à vocation intelligente.

PRESENTATION

Kidi_Doggy9

Avec son corps articulé monté sur roulettes, Kidi Doggy possède de faux airs de Zoomer, le robot-chien proposé par la marque Spin Master. Mais à la différence de son homologue canin, son visage et ses expressions ne sont pas figées : tout s’affiche directement sur un écran LCD. Le chien fonctionne grâce à une batterie rechargeable intégrée, ce qui est une vraie belle surprise ! En effet, pas de piles à racheter chaque semaine, il suffit de récupérer le chargeur d’un smartphone et d’y adapter le câble USB fourni dans l’emballage. Attention toutefois à choisir un chargeur de faible intensité pour ne pas fatiguer prématurément la batterie, 5V pour 1A me semblant une indication correcte à chercher sur l’étiquette. Dans l’ensemble, le jouet est robuste même si toutes les pièces qui le composent sont en plastique. Il faudra toutefois prendre garde de ne pas forcer exagérément sur les articulations, surtout lorsque le chien est éteint, car cela risquerait d’abimer les engrenages.

Kidi_Doggy8   Kidi_Doggy7

Kidi_Doggy5   Kidi_Doggy4

FONCTIONNEMENT

Le chien de Vtech propose 3 modes distincts de jeux, ce qui le rend particulièrement attractif auprès des enfants, et même ceux plus jeunes que l’âge recommandé par le fabricant à savoir 5 ans.

Kidi_Doggy3   Kidi_Doggy2

Tout d'abord, il réagit à la voix lorsqu’il entend des ordres bien spécifiques qui lui sont dictés. Bien évidemment, ces ordres doivent impérativement être précédés de la mention « Doggy » pour que le chien sache bien que c’est à lui que l’on s’adresse. Ces ordres, de type « Assis ! », « Méchant chien ! » ou encore « Promène-toi ! », entrainent systématiquement une réponse du robot, qu’il s’agisse d’une réaction sonore ou d’un comportement particulier.

Egalement, il est possible d’hypnotiser littéralement le robot en lui demandant de se transformer en un personnage ou un autre animal. Une liste bien définie de ces « changements » est fournie dans l’emballage, ce qui permet justement de le voir tout aussi bien se changer en « pirate » ou en « martien » qu’en « chat » ou en « cochon ». Il est bien évident que ces transformations se localisent exclusivement au niveau du visage-écran et ne modifient en rien le corps du chien. Cependant, elles sont systématiquement accompagnées d’un changement total de comportement ainsi que des bruitages émis par l’animal.

Kidi_Doggy10   Kidi_Doggy11

Pour finir, et à l’instar d’une voiture radiocommandée, le robot se pilote directement grâce aux commandes placées sur son os. Cette fonction plait particulièrement à mon fils de 4 ans qui, niveau langage, peine quelque peu à interagir directement à la voix avec son jouet. De ce fait, plutôt que de donner des ordres de travers, il préfère largement diriger le chien où bon lui semble.

A noter que le robot dispose d’un mode « guide » sélectionnable au niveau de l’interrupteur. Il permet justement aux enfants ayant des difficultés à formuler distinctement les ordres de se faire aider par le chien. Ce dernier déclare alors les commandes à voix haute, laissant à l’enfant le soin de répondre par oui ou non pour approuver le choix.

Kidi_Doggy6

VERDICT

L’aspect de Kidi Doggy reste très « jouet ». En effet, Vtech n’a pas tenté de copier un véritable animal en le dotant d’artifices comme de la fourrure ou en lui programmant un comportement qui donnerait l’illusion. Il s’agit d’un robot-jouet sans prétention, qui se destine à un public assez jeune. Pas de capteur ni de senseur, le robot réagit majoritairement à la voix. Il n’est donc pas capable d’éviter des obstacles, de sentir les caresses ou de mimétiser des comportements canins. Même s’il en existe une version rose, les petites filles devraient être majoritairement déçues que le corps et les attitudes du chien ne soient pas spécialement propices aux câlins. Par contre, il s’avère un formidable compagnon de jeu pilotable à distance grâce à sa télécommande en forme d’os, pour le plus grand bonheur des petits garçons. Ce n'est donc pas étonnant qu'il ait été élu "étoile du jouet" lors du salon KidExpo fin Octobre ! Pour ce qui est des interactions à la voix, il faudra un petit temps d’adaptation, non pas pour le robot mais pour son jeune utilisateur. En effet, les expressions que l’animal est capable d’entendre sont spécifiquement listées, et les mots doivent également être prononcés de manière claire et intelligible pour être captés. Alors forcément, quel que soit notre âge, au début on bafouille, on cherche les ordres sur la liste et on se trompe, bref, ce n’est pas le chien qui ne comprend pas bien, c’est le maitre qui dit n’importe quoi ^^

Conclusion

(+) Compagnon amusant pour les plus jeunes. Interagit à la voix et pilotable à distance

(-) Nécessite une formulation claire des ordres donnés

Infos complémentaires : site du fabricant

bouton_amazon