Drone_CX10WD_Cheerson1

Même si les drones RC existent dans à peu près toutes les tailles, il faut savoir que deux formats sont principalement les plus attirants : les grands modèles et les tous petits. Si les grandes envergures se destinent à des vols en extérieur, dans des espaces bien dégagés pour éviter les arbres et les personnes, les petits sont des bolides formidables pour s’amuser à la maison. Parmi les gammes déjà testées sur le blog, les modèles réduits sont de loin les plus amusants à manœuvrer car les erreurs de pilotage des débutants font bien moins de dégâts qu’avec leurs grands frères. Et lorsqu’on maitrise les commandes, ils restent des engins parfaits pour des moments de détente même dans des pièces assez étroites. La marque Cheerson propose un modèle qui, malgré sa petite taille, offre des caractéristiques plutôt étonnantes, retrouvées jusqu’alors sur des versions plus grandes que lui. Il ne porte malheureusement pas de joli nom mais plutôt une sorte de référence, ce qui est assez dommage pour se souvenir de lui sans bafouiller.

PRESENTATION

Le drone proposé par la marque Cheerson est vraiment un poids plume. Son envergure est minuscule et n’est pas sans rappeler justement un autre modèle testé il y a quelques mois, l’adorable T10 mini de GoolRC. A la différence de celui-ci, le T10 mini était doté d’un carénage protecteur et arborait des couleurs particulièrement acidulées. On retrouve ici cette petite taille mais les choix de teintes sont particulièrement superbes : or, rosé et argenté. Malgré sa taille, le CX-10WD transporte une caméra wifi ! Oui, vous avez bien lu : chose étonnante sur un modèle si petit et surtout si abordable question prix. Mais ce n’est pas tout. Accompagné d’une télécommande 2.4 Ghz, il possède la particularité de pouvoir se loger dans l’accessoire pour y être rangé. Cela permet non seulement d’avoir les appareils toujours ensembles mais également de protéger le petit bolide lors des transports. Une excellente idée qui évite d’investir dans une valisette rembourrée. Attention toutefois à bien replacer les hélices avant de refermer le couvercle au risque d’en plier une en la coinçant.

Drone_CX10WD_Cheerson4   Drone_CX10WD_Cheerson5

CARACTERISTIQUES GENERALES ET TECHNIQUES

  • Taille : 6.3 cm X 6.3 cm

  • Nombre d’hélices : 4

  • Batterie : 150 mAh

  • Type de vol : intérieur/extérieur

  • Système de contrôle : télécommande 2.4 Ghz ou smartphone via wifi

  • Type de déplacement : vol à vue, vol en immersion compatible VR, looping

  • Caméra embarquée : oui

  • Résolution vidéo : 640 X 480 (0.3 Mpixel)

  • Gamme de prix : moins de 50 euros

Drone_CX10WD_Cheerson3

FONCTIONNEMENT

  • Préparation de l’appareil

La batterie de ce petit engin ne se détache pas, il faut donc directement relier l’appareil au port USB d’un ordinateur au moyen du câble fourni pour le recharger. Une fois branché, comptez une bonne demi-heure pour la charge soit complète et que le bolide soit prêt. Et contrairement aux gros modèles qu’il faut généralement terminer d’assembler, il n’y a rien d’autre à faire sur les petits en attendant ^^

  • La télécommande – principales notions de pilotage

La télécommande ne ressemble vraiment pas aux modèles 2.4 Ghz habituels, il s’agit d’un véritable joystick doté d’un module central fermé dans lequel le drone peut être rangé et protégé. De plus, la manette est extensible en largeur ce qui permet de l’adapter facilement au confort souhaité lors du pilotage. Après avoir inséré 3 piles LR03 et synchronisé les deux appareils, le décollage de l’engin ne se fait pas au moyen de la manette des gaz située à gauche comme on a justement l'habitude, mais par une gâchette dédiée en haut à droite de la télécommande. Ce bouton présente justement deux flèches et permet de donner soit un coup de boost pour élever le drone, soit de couper les gaz pour le faire atterrir. Etrange de premier abord, cette méthode a tout de même l’avantage d’y aller franchement ! Il est vrai que l’on a souvent tendance à doser la manette des gaz, comme si on avait peur de brusquer le drone, le pauvre... Alors préparez-vous car avec cette touche, non seulement le drone est brusqué, mais il décolle assez violemment ce qui en surprendra certainement beaucoup ^^ Mais une fois en l’air, le reste du pilotage se fait de la manière habituelle, la manette des gaz permettant de gérer la hauteur de vol et celle de droite jouant sur l’inclinaison de l’engin pour le déplacer et le faire virer.

Drone_CX10WD_Cheerson2

La télécommande fait également office de valisette pour le rangement et la protection

  • Ses capacités en vol

Le petit bolide a visiblement la pêche ! Ce n’est pas parce qu’il est tout petit qu’il vole tranquille et en toute discrétion. Non, une fois cette petite mouche dans les airs, elle est capable de se déplacer très vite dans une pièce et de créer autant de rires que de frayeur ^^ Mais chose étonnante, surtout pour un drone de ce type, la navigation au moyen de la télécommande est relativement stable et une fois que l’on a compris qu’il suffit d’effleurer la gâchette pour le faire réagir, il est capable d’effectuer des vols stationnaires et de se déplacer un poil plus lentement. Et justement, cette faculté est très intéressante puisque le drone embarque une caméra qui a justement besoin de ne pas être trop secouée pour restituer de bonnes images.

  • La caméra embarquée et son application dédiée

Drone_CX10WD_Cheerson6

L’application est téléchargeable gratuitement sur AppStore et Google Play. Vraiment complète, elle est au cœur des fonctions que propose ce drone et offre véritablement une expérience unique à l’utilisateur. En effet, la caméra transmet directement l’image de ce qu’elle voit sur l’écran du smartphone ou de la tablette sur lesquels l’application est installée. De ce fait, il est possible de prendre des clichés et de capturer des vidéos des vols que l’on effectue avec l’engin. Le bolide ne possédant pas de mémoire interne ni de carte SD, ces données sont directement sauvegardées dans la mémoire du smartphone. Les images obtenues servent également à la navigation en immersion car il est justement possible de garder le nez sur l’écran du smartphone lorsque l’on contrôle le drone. Ce type de pilotage est, à mon sens, bien plus délicat à maîtriser, surtout que le gyroscope de l’appareil mobile peut être utilisé pour gérer l’équilibrage et ainsi, incliner l’engin dans les airs. Mais ce n’est pas tout. L’écran se scinde également en deux parties, permettant d’intégrer le smartphone dans un casque VR. Ainsi, le drone est pilotable en totale immersion pour des sensations de vol bien plus spectaculaires !

Drone_CX10WD_Cheerson7   Drone_CX10WD_Cheerson8

Testé en pilotage immersif grâce au casque VR Box proposé par Novodio

VERDICT

Ce petit drone réserve une foule de surprises ! Outre son format pocket qui lui permet d’être rangé dans sa télécommande, il est doté d’une véritable caméra Wifi qui offre à la fois de voler en immersion, mais également de vivre littéralement son pilotage dans un casque VR. Sa taille est donc minuscule et son prix particulièrement abordable, et pourtant, les images issues de cette caméra sont assez bluffantes, et ce malgré la faible résolution annoncée. En effet, en immersion, on est bien loin des rendus pixélisés proposés par certains autres modèles. Et même si la définition n’est pas du 4K, le petit bolide n’a pas à rougir des prises de vue qu’il est capable de prendre. Une fois le pilotage bien maîtrisé, les vidéos qu’il capture s’avèrent même plus stables que lors des premiers essais, des crashs et des chutes. Le petit appareil devient donc un minuscule espion dont il faut se méfier, si ce n’est qu’il génère un bruit d’hélices qu’il est difficile de camoufler ^^ Le temps de vol est, par contre, assez court. En effet, même si les drones ne volent jamais plus de 10 minutes, celui-ci dépasserait à peine les 5 minutes et ce même après plusieurs cycles de charge de sa batterie interne. Heureusement que le temps de recharge n’est, quant à lui, pas très long car cela pourrait s’avérer assez frustrant. Un point négatif persiste toutefois : l’absence totale de carénage. En effet, les hélices sont libres, sans aucune protection, ce qui les rend particulièrement fragiles en cas de chute ou de rencontre avec les murs et les objets. Et compte tenu de la taille et de la finesse des pales, elles se plient voire cassent net en cas d’accident. Ce drone possède donc une apparence de jouet mais n’en est pas un. Il demande une petite expérience dans le pilotage et une grande douceur dans les commandes pour être correctement maîtrisé.

CONCLUSION

(+) se range dans sa télécommande. Vol en immersion et casque VR. Pilotage 2.4 Ghz ou wifi.

(-) l’absence de carénage fragilise les hélices en cas de chute. Temps de vol assez court.

Infos complémentaires : site du fabricant

bouton_amazon