Drone_X600_cam1

Ca y est, les beaux jours arrivent et avec eux, l’envie de s’amuser un peu dans la jardin. Et qui dit beaux jours, dit également jeux de plein air ! Alors, comme nous sommes tous de grands enfants, nous pouvons enfin sortir nos drones qui ont passé l’hiver dans leur boite, par défaut de place pour les faire voler. Le modèle présenté ici est une version améliorée du X600 toujours chez MJX testé il y a quelques mois. On peut constater que, non seulement celui-ci embarque une caméra (qui pouvait précédemment être acquise séparément) et qu'il nécessite moins de montage préalable. 

PRESENTATION

A l'instar des derniers modèles testés, ce drone présente non seulement un logement fermé pour sa batterie, mais également un interrupteur directement positionné bien en évidence sur le dessus du carénage. Cela ne se retrouve que sur les grands drones et c'est vraiment bien pratique à l'usage ^^ Ultra léger, on sent que les plastiques utilisés pour sa fabrication sont très fins. Ainsi, plutôt que de proposer une conception robuste qui risque justement de se fissurer dès la première mauvaise chute, cet appareil semble étudié pour amortir les chocs. Nous aurons rapidement l’occasion de vérifier cette supposition lors des premiers vols qui sont généralement assez chaotiques le temps de prendre vraiment la main sur l’appareil. Ce modèle possède également une sympathique paire d’yeux lumineux qui promettent une bouille amusante, surtout lors des vols en soirée. Arrivant pré-monté, il est livré avec un jeu d'hélices supplémentaires, des protections et des pieds pour le maintenir au-dessus du sol lors du décollage et de l'atterrissage.

Drone_X600_cam3   Drone_X600_cam5

CARACTERISTIQUES GENERALES ET TECHNIQUES

  • Taille : 45 cm
  • Nombre d’hélices : 6
  • Batterie : 700 mAh
  • Type de vol : intérieur / extérieur
  • Système de contrôle : télécommande 2.4 Ghz
  • Type de déplacement : vol, looping
  • Caméra embarquée : oui
  • Résolution vidéo : 1280 X 720
  • Gamme de prix : moins de 100 euros

Drone_X600_cam2

FONCTIONNEMENT

  • Préparation de l’appareil

Au déballage, vous constaterez immédiatement que le drone arrive partiellement monté. En effet, contrairement à d’autres modèles qui nécessitent quelques notions de bricolage, les rotors de celui-ci sont déjà installés au carénage et les hélices sont également fixées ce qui ne laisse véritablement à l’utilisateur que les protections, le train d’atterrissage et la caméra à assembler, rien de bien sorcier. Profitez tout de même de cette période de manipulation pour mettre en charge la batterie sur le port USB d’un ordinateur, histoire qu’elle soit fin prête lorsque vous en aurez terminé avec l’assemblage. Pour ce qui est de la petite partie montage, toute la visserie nécessaire est bien évidemment fournie, jusqu’au petit tournevis qui correspond. Attention toutefois car le plastique est assez mou, ce qui le rend fragile lors du vissage, gardez donc une certaine douceur dans vos gestes.   

  • La télécommande – principales notions de pilotage

Drone_X600_cam4

Fonctionnant avec 3 piles LR06 qui ne sont toutefois pas fournies, la télécommande est absolument identique à celle du Hawkeye précédemment proposé par DBPower, et qui semble donc être un standard du 2,4 Ghz. Mais à la différence des mini drones, elle est d'une belle taille mais également, sa gâchette de gauche ne revient pas sans cesse en position initiale. Pour ma part, c'est un détail de pilotage que je trouve bien plus confortable. Pour ce qui est des contrôles, on reste sur une navigation assez basique et rassurante puisque la manette des gaz est à gauche tandis que le joystick de droite est dévoué à l'assiette de l'appareil, ce qui permet de l'orienter en vol, le faire virer, avancer et reculer.

  • Ses capacités en vol

Du vol stationnaire au looping, il n'y a qu'un pas, et plus exactement une gâchette dédiée ˆˆ Mais quelle que soit votre manière d’en profiter, ce drone se manie avec une certaine facilité. La manette des gaz est très sensible ce qui fait que, dès la toute première poussée, il n'a aucune difficulté à prendre de l'altitude. Les calibrages usine sont bons, c’est pourquoi il est capable de garder une certaine stabilité en vol et surtout de la conserver un petit moment. Toutefois, lorsqu’on l’utilise en extérieur, la légèreté de son carénage le rend particulièrement sensible au moindre coup de vent alors ne soyez pas étonné de le sentir très facilement chavirer alors que vous avez la sensation de l'avoir bien en main. 

Test du drone X600 de MJX

 

  • La caméra embarquée et son application dédiée

Drone_X600_cam6

Le principal atout de cette nouvelle version du X600 réside dans la présence de sa caméra fournie dans l'emballage. Cette caméra se fixe sous son ventre et s’alimente directement sur la batterie. Elle permet ainsi de filmer et de photographier les vols du drone, pour ensuite conserver des vidéos et des clichés de ses prouesses aériennes. Si la résolution du petit boitier est plutôt intéressante, elle restitue malheureusement des images qui manquent de stabilité, ce qui donne forcément de meilleurs résultats sur les petits écrans que sur les grands. Elle se connecte directement par wifi et peut se lier à des appareils nomades tels que les smartphones et les tablettes. Mais avant de pouvoir gérer cette caméra, il vous faut d'abord installer l’application dédiée intitulée « MJX C4005 SPV » et rechercher la caméra parmi les périphériques wifi de votre smartphone pour les jumeler. Ainsi, les images qu’elle détecte se récupèrent très facilement, et en simultané. Vous pouvez choisir de filmer ou de prendre des clichés, le tout étant sauvegardé dans la carte mémoire de 4 Go que le fabricant a pensé à fournir. Idéal pour les transférer facilement sur ordinateur, par exemple. Mais, vous allez me demander : comment gérer la télécommande et le smartphone en même temps ? Tout simplement en positionnant le mobile sur le grip prévu au niveau de l'antenne de la télécommande. Une méthode astucieuse pour visualiser l'écran du smartphone en ne quittant pas la télécommande des mains.

VERDICT

Tout comme dans sa précédente version, cet hexacoptère séduit non seulement par son look quelque peu différent des quadrimoteurs habituels, mais également pour sa prise en main rapide et plutôt facile. En effet, on retrouve une télécommande basique qui, lorsqu’on connaît les principales notions de pilotage, rend le vol plutôt aisé. Sa taille moyenne et son poids ultra léger le rendent utilisable principalement en extérieur, même si les pros n'auront aucun mal à le faire naviguer à la maison. Doté d'une caméra, cette dernier permet à la fois d'immortaliser les vols mais également de voler en immersion. Cette seconde option étant bien évidemment à effectuer avec grande prudence et par des pilotes plus expérimentés.

Drone_X600_cam7

Remarque importante : la version précédente de ce drone, proposée par le fabricant avec la même référence, arrivait totalement démontée. Mais si tout avait bien été prévu par le fabricant pour permettre de fixer les moteurs, les hélices, les protections ainsi que les pieds de l’appareil, il apparaissait que la notice ne s’étalait pas vraiment sur la méthode à suivre. Si vous êtes malheureusement acquéreur de cet ancien modèle, voici ce que vous devez savoir : les hélices d’un drone ne doivent pas être placées n’importe comment, il y a un sens de rotation à respecter et donc une place dédiée à chacun des rotors, sans quoi le drone ne décollera pas. Pour vous aider, le drone est donc doté de 3 hélices tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et donc, si vous calculez rapidement, 3 tournant dans le sens inverse. Les moteurs dans le sens “aiguilles” possèdent un câblage de couleur rouge et bleu, et ceux tournant dans le sens contraire sont noir et blanc. Jusque-là, je pense que vous suivez. Le premier moteur à poser est celui situé à l’avant gauche (lorsqu’on regarde le drone du dessus) et il doit tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Les autres rotors se posent donc par alternance tout autour du carénage.

CONCLUSION

(+) Taille moyenne et design sympa. Caméra fournie et pré-montage salutaire pour les débutants

(-) Résolution vidéo suffisante pour amuser mais pas HD