Camera_Kiwatch1La domotique est littéralement en plein boom ces dernières années, et avec l’arrivée imminente des robots et des systèmes de gestion centralisée, les maisons s’équipent, se performent et deviennent même de plus en plus intelligentes par certains aspects. Mais si les gadgets connectés ont le vent en poupe, la sécurité des biens et des personnes reste la préoccupation principale des consommateurs et ça, les fabricants l’ont bien compris. Ainsi, les caméras connectées deviennent l’équipement le plus ciblé en domotique, même pour les utilisateurs qui ne sont pas forcément férus de technologie et d’innovation. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont non seulement accessibles financièrement mais également, leur installation ne nécessite plus l’intervention coûteuse d’un spécialiste ni même de notions de bricolage et d’informatique. Kiwatch fait partie de ces entreprises qui ont décidé de se lancer dans l’aventure en proposant un système de surveillance complet à ses clients. Et non content qu’il s’agisse d’un fabricant français, son système se dit simple et abordable, ce que nous allons justement développer et vérifier dans ce test.

PRESENTATION

Kiwatch propose donc différents équipements de surveillance, que vous souhaitiez garder un œil sur votre intérieur ou plutôt surveiller vos extérieurs. Ces caméras sont accompagnées de formules spécifiques d'abonnement selon que vous soyez un particulier ou une entreprise. La caméra « de base » est donc le modèle présenté dans ce test et correspond au système de surveillance standard pour la maison.

Spécificités de la caméra :

  • Résolution : 1920 X 1080
  • Vision nocturne : oui
  • Détection des mouvements : oui
  • Capteurs intégrés : micro, haut-parleurs et sirène
  • Stockage des données : serveur externe
  • Connection : wifi et Ethernet

Camera_Kiwatch2

Camera_Kiwatch3Cette caméra, d’apparence très sobre, ressemble un peu à une grosse webcam avec son pied orientable permettant de la poser sur n’importe quelle surface. Toutefois, on notera qu’elle n’est pas motorisée ce qui fait qu’il faut être attentif non seulement à l’emplacement qui lui est dédié mais également à l’orientation qu’on lui fait prendre. En effet, ce n’est pas au moment où l’on visionne les images à plusieurs kilomètres de là qu’il faut se rendre compte qu’elle est placée dans un angle face au mur ou qu’une armoire lui bouche la vue. La caméra n’est pas non plus dotée de mémoire interne ni de slot pour carte SD ce qui fait que les données sont directement stockées sur un serveur extérieur. L’emballage ne contient pas grand-chose si ce n’est le cordon d’alimentation, un câble Ethernet, un sachet de vis et chevilles de fixation et un guide rapide d’installation.

INSTALLATION

Camera_Kiwatch4Une fois sortie de son emballage, deux choix s’offrent à vous. Soit vous souhaitez relier la caméra directement à votre box en filaire - et donc il faudra trouver à l’accessoire une place stratégique non loin de l’appareil - soit vous préférez utiliser la liaison wifi, ce qui règle le problème de la situation géographique de la box et vous laisse libre de placer la caméra où bon vous semble dans la maison, du moment que vous avez bien une prise secteur pour l’alimenter. Pour ma part, c’est donc la seconde solution qui est ma favorite, même si cela implique généralement un débit un peu plus lent et des latences dans la restitution des images. En choisissant cette option, il faut donc appairer la caméra sur le réseau pour que la box puisse accepter ce nouvel appareil dans son flux, comme on le ferait avec une nouvelle tablette, un ordinateur ou une console de jeu. Cette installation est vraiment très simple. En effet, il suffit d’appuyer sur le bouton de synchronisation noté WPS présent à l’arrière de la caméra. Celui-ci déclenche un signal sur le réseau pour mettre en relation les deux appareils. En faisant de même avec le bouton de la box, les appareils doivent normalement jumeler automatiquement. Etant donné que la caméra n’est pas dotée d’écran pour procéder aux paramétrages, il faut donc télécharger l’application dédiée Kiwatch - disponible gratuitement sur les stores de Google et Apple - ou se rendre à l’adresse my.kiwatch.com depuis un ordinateur. L’interface permet en effet de vérifier que la caméra est bien installée sur le réseau (et non pas sur celui du voisin, sait-on jamais ^^) et de prendre la main sur les premiers réglages. C’est également grâce à cette application, muni de ses login et mot de passe, que l’on peut par la suite accéder aux images de l’appareil.

UTILISATION

  • Surveillance de la maison 24/24h et 7/7jCamera_Kiwatch6

Accessibles depuis un smartphone, une tablette ou via un ordinateur, les images en provenance de la caméra sont consultables à distance du moment que l’on dispose d’une couverture réseau. De ce fait, que l’on se trouve au boulot ou en vacances, il est parfaitement possible de jeter un œil chez soi pour vérifier que tout va bien. En effet, combien sommes-nous à angoisser en se demandant si le chien ne fait pas d’âneries, si la porte est bien fermée et si les lumières sont éteintes ? De plus, si un son ou un bruit est capté, on peut également l’entendre même si rien n’est visible à l’image. C’est rassurant.

  • Détection des mouvements, des sons ou autres évènements suspects

Tant qu’elle n’est pas sollicitée par son utilisateur, la caméra reste en veille et son flux d’images ne transmet rien. Mais dans le cas où elle perçoit une intrusion, un mouvement ou un son, qu’elle enregistre une coupure électrique, détecte un dégagement de fumée ou autre évènement étrange, elle envoie alors des alertes sous forme d’appels, SMS et/ou mails, selon le paramétrage choisi au préalable. Cela permet notamment de ne pas rester le nez scotché sur l’écran en attendant un drame et d’être immédiatement prévenu lorsqu’il se produit quelque chose de suspect. Parallèlement, la caméra filme les 30 secondes qui suivent l’incident et la vidéo est alors accessible par le biais de l’application. Cela permet notamment de ne vérifier rapidement s’il y a vraiment lieu de déclencher l’intervention de l’armée ^^

  • Veille sur les personnes âgées ou nécessitant une attention particulière

Beaucoup de personnes en perte d’autonomie souhaitent tout de même conserver leur indépendance en gérant seules le quotidien. Elles préfèrent donc rester chez elles plutôt que d’intégrer des établissements adaptés, ce qui est parfaitement compréhensible. Mais même si elles reçoivent quelques visites ponctuelles, cette liberté demeure une source d’inquiétude pour les proches. Les caméras se dotent à présent d’un système permettant de détecter l’absence de mouvement, et d’en être immédiatement alerté. De plus, le fait de pouvoir surveiller à tout moment et à distance permet également de contacter les secours en cas de chute ou de comportement anormal. Même chose pour les enfants qui, en quête d’autonomie et de confiance, souhaitent gérer eux-mêmes leur retour d’école. Les parents peuvent donc être prévenus de leur arrivée et interagir, en cas de besoin, avec leur précieuse progéniture via le micro et le haut-parleur de la caméra.

Camera_Kiwatch7Quel que soit le type de surveillance, des fonctionnalités permettent de réagir même lorsqu’on ne se trouve pas physiquement à la maison : alertes sonores, interactions vocales, appel des secours. A noter également que la caméra ne filme pas en continue ce qui se passe autour d’elle, sauf bien évidemment si on lui demande. En effet, selon les paramétrages entrés, soit elle se déclenche en cas de bruit ou de mouvement suspects, soit seulement lorsque quelqu’un accède à l’interface utilisateur pour consulter les images qu’elle transmet, ou bien on peut choisir qu’elle filme sans interruption sur une période déterminée. De ce fait, l’appareil peut parfaitement respecter l’intimité de la maison et de ses habitants tout en s’adaptant aux besoins et aux absences.

ACCES AUX IMAGES ET STOCKAGE

L’abonnement Kiwatch donne accès à un espace utilisateur dédié dans lequel toutes vos données sont centralisées et stockées de manière confidentielle. Cet espace est accessible soit directement par ordinateur par le biais de votre navigateur à l’adresse my.kiwatch.com, soit en téléchargeant l’application dédiée pour smartphone et tablette disponible gratuitement sur les stores de Google et Apple. Pour entrer, il faut montrer « patte blanche » en fournissant au logiciel votre login et votre mot de passe, ces données ayant été transmises au préalable par Kiwatch dans votre boite mail. Il est donc possible de piloter la (ou les) caméra(s) installée(s) chez soi, le tout à distance du moment que l’on a accès à internet par le biais de la 3G, la 4G ou par Wifi. La prise en main du logiciel est très simple et je conseille fortement de commencer rapidement à tout tripoter pour bien comprendre ce que recèle chaque onglet. Les différentes caméras sont rassemblées sur une même section, de même que les vidéos enregistrées. Le reste des onglets est dédié au compte utilisateurs et aux divers paramétrages comme l’emploi du temps de fonctionnement de la caméra selon, soit les horaires d’absence de la famille, soit ceux de présence des personnes sur lesquelles il faut veiller.

Camera_Kiwatch8   Camera_Kiwatch9

VERDICT

De premier abord, la caméra proposée par la société Kiwatch n’a rien d’extraordinaire tant d’un point de vue du design que par ses caractéristiques techniques, mais elle s’avère toutefois très performante en termes de qualité d’images, et ce quelles que soient les conditions d’éclairage. En effet, testée dans un recoin de la maison, elle a su s’adapter à la faible luminosité aussi bien qu’au noir complet, gérant même les contrastes entre la lumière du jour et la TV. Pour ma part, je suis toujours bluffée par la vision nocturne d’une caméra lorsque, moi-même, je suis incapable de discerner quoi que ce soit dans une pièce sombre. Mais alors, les images restituées sont-elles mieux que sa petite concurrente chinoise Eye Cloud, par exemple ? Et bien oui, car si le 1080p reste une notion obscure en termes de résolution d’images, nous pourrons alors dire que la définition des vidéos, même saisies en direct, permet justement de discerner les visages, ce qui est généralement impossible avec les caméras bon marché. Pour ce qui est du système, personnellement, je dois bien admettre que j’ai été tout particulièrement conquise. En effet, dès la première « alerte intrusion » - correspondant, pour info, au retour du travail du mari - j’ai reçu à la fois un SMS mais également un mail accompagné d’une photo de l’intrus prise sur le vif. Le résultat est sans appel, c’est une tuerie !!! A noter, et c’est très important, qu’il n’y a pas besoin de garder l’application ouverte en arrière-plan sur son appareil mobile pour recevoir ces alertes. Pointé sur la porte d’entrée, rien n’échappe au petit œil vigilant de l’appareil.

Camera_Kiwatch11  Camera_Kiwatch10

La question qui va rapidement se poser est : peut-on utiliser sa caméra Kiwatch sans payer l’abonnement ? Par exemple, si on décide de ne pas renouveler le contrat pendant un moment, le système est-il totalement inutilisable ? Ma réponse risque de paraitre cruelle mais non, il est malheureusement impossible d’utiliser cette caméra sans abonnement tout simplement car c’est le compte client qui donne accès au serveur de la société et donc, aux images prises par la caméra. C’est également pour cela que l’appareil n’est justement pas doté de mémoire interne ni de possibilité de stockage externe, ce qui la rendrait autonome. Erratum : Ah, toutes mes excuses, c’est complètement faux ! En effet, Kiwatch a également prévu une formule « sans abonnement » comportant un peu moins de fonctionnalités, certes, mais permettant une utilisation tout à fait normale de la caméra. Je suis confuse de cette méprise et vous laisse jeter un œil au tableau comparatif des offres, publié sur le site Kiwatch en lien ici. Cela donne d’autant plus d’intérêt à ce dispositif particulièrement efficace pour un rapport qualité/prix incroyable.

 

Camera_Kiwatch5

CONCLUSION

(+) Installation ultra simple, système véritablement vigilant et réactif. Images d’une qualité suffisante pour discerner les visages

(-) Caméra très basique techniquement, manque un système de motorisation.

Infos complémentaires : site du fabricant