SSD_Crucial1

Ces derniers mois, je me suis tout particulièrement penchée sur la domotique DIY en montrant notamment qu’il devenait possible d’installer soi-même un système de surveillance chez soi et sans avoir recours à un professionnel qualifié. Les appareils tendent justement à devenir particulièrement accessibles au grand public, même si ce dernier n’est absolument pas un spécialiste, et encore moins un bricoleur. Dans ce test, c’est à présent le technicien informatique que nous allons tenter d’éclipser en installant nous-même un disque SSD sur notre ordinateur. Car oui, mettre les mains dans les entrailles de son PC pour en améliorer les performances, c’est possible même si on n’y connait rien ! Pour ce faire, la marque Crucial se propose d’accompagner ses produits d’un guide en ligne, véritable tuto qui nous accompagne, pas à pas, durant toute la marche à suivre.

PRESENTATION

Le packaging dans lequel arrive le SSD est plus que minimaliste. En effet, l’emballage renferme le disque, bien sûr, accompagné d’un cerclage de calage, mais rien de plus que deux petits flyers, l’un invitant à retrouver la documentation complète sur le site de Crucial et l’autre comportant le numéro de série du disque. Aucun câble ni aucune vis, étonnant mais plutôt rassurant car cela laisse présager quant à la facilité de son installation. Alors, avant de commencer, pourquoi installer un SSD ? Tout simplement pour accélérer l’exécution des tâches de l’ordinateur, qu’il s’agisse du démarrage ou du lancement des jeux et des applications. L’accès à un SSD est bien plus rapide que celui à un disque ordinaire, ce qui est véritablement plus agréable au quotidien.

PREPARATION

SSD_Crucial2

Avant de vous lancer, sachez que vous devez préparer 2-3 petites choses indispensables. Tout d’abord, vous devrez faire l’acquisition d’un câble SATA-USB, si vous n’en possédez pas déjà un dans vos tiroirs. Pour ma part, j'ai préféré investir dans une station d'accueil pour pouvoir, par la suite, formater facilement des disques durs ou accéder à leurs données sans avoir besoin de les installer au coeur de la machine. En attendant la livraison ou le passage en magasin, profitez de ce petit contretemps pour explorer votre ordinateur afin d’y repérer les fichiers particulièrement importants. En effet, afin d’éviter toute éradication accidentelle, il serait préférable de sauvegarder vos précieux documents sur une clé USB ou un disque dur externe, sait-on jamais.

INSTALLATION

  • Clonage du disque initial sur le SSD

SSD_Crucial4

 Cette manipulation nécessite l’utilisation d’un logiciel fourni gratuitement sur le site de Crucial et disponible à cette adresse : Acronis True Image. Une fois installé et lancé, il suffit de suivre les instructions données à l’écran et de patienter le temps que se fasse la copie des fichiers. Même s’il n’y a rien à faire, c’est vraisemblablement la partie la plus longue de cette procédure, et comme pour donner l’espoir que le clonage est bien moins interminable qu’il n’y parait, le logiciel affiche ce que j’appelle des « minutes RATP » (unités de temps plus loooooooongues que d’ordinaire). Alors, comme conseillé par Crucial, j’ai personnellement profité de ce tête à tête avec la barre de progression pour me préparer un délicieux cappuccino :-)

SSD_Crucial3   SSD_Crucial5   

  • Démontage et remplacement du disque

SSD_Crucial6

Une fois les données « clonées », le PC doit être éteint, débranché du secteur et, dans le cas d’un ordinateur portable, la batterie doit être retirée de son logement. Le démontage à l’arrière nécessite un petit tournevis cruciforme que j’ai oublié d’intégrer dans les préparatifs cités plus haut. Espérons que vous ayez votre kit de survie MacGyver sous la main, ou à défaut, un drone chinois (car oui, les drones chinois sont toujours livrés avec des petits tournevis noirs bien pratiques pour fixer les protections d’hélices !) L’emplacement prévu pour le SSD se repère très facilement sur un portable dans la mesure où le disque initial de la même taille y siège déjà. Il suffit donc de débrancher la connectique pour la placer sur le SSD. Le logement comprenant un cerclage d'origine en silicone permettant de caler le disque, nul besoin d’utiliser celui fourni par la marque. Alors, vous allez me demander : et mon terra ?? Nous parlerons plus bas de son formatage pour, soit le remettre à sa place si vous avez l’espace suffisant, soit pour l’utiliser en tant que stockage externe.

SSD_Crucial7SSD_Crucial8   

  • Redémarrage du PC et reconnaissance du nouveau disque

SSD_Crucial9

Une fois l’arrière revissé, il ne reste qu’à rebrancher le PC sur le secteur pour le redémarrer. Je ne dois pas vous cacher mon appréhension à cet instant, me demandant comment le système allait gérer la migration de windows sans même demander à le réinstaller. Et bien, comme promis, il s’agissait bien d’un « clonage » et non d’une simple « copie », ce qui fait que le système d’exploitation lui-même n’a visiblement pas senti qu’on l’avait déplacé et s’est donc éveillé dans un nouveau corps, frais, dispo, mais le plus important… rapide ! Car oui, rien qu’au démarrage, on sent immédiatement la différence. Plus de temps de chargement interminable, comme si l’ordinateur avait attendu en veille et encore, même en veille, mon précédent disque était bien plus long à la détente ! Bref, on retrouve son bureau tel qu’on l’avait laissé, jusqu’aux raccourcis et au fond d’écran, à la différence près que, pour ma part, en troquant mon terra pour cet SSD, j’ai dit adieu à la moitié de ma capacité de stockage.

Remarque importante

Cette manipulation permet de remplacer un disque existant par un SSD, plus rapide à l’exécution que son prédécesseur. Mais si vous posséder suffisamment d’emplacements, il est possible que votre PC puisse accueillir les deux disques simultanément. Pour cela, il faut formater l’ancien disque pour que le Windows toujours présent dessus ne vienne pas booter au démarrage et rentrer en conflit avec le second. Ce formatage se fait au moyen d’un dock alimenté sur secteur, comme celui que j'ai utilisé pour le clonage, et permettant justement de relier le disque en externe. Mais si comme moi, vous ne pouvez malheureusement accueillir qu’un seul et unique disque de 2 pouces 1/2, il vous reste la solution de formater cet ancien disque et le transformer en disque dur externe en le protégeant avec un boitier plastique. Pour ma part, j’ai fait le choix d’une troisième option : conserver ce disque en l’état avec un système parfaitement opérationnel. En effet, en cas de panne malheureuse du SSD, il sera toujours possible de remettre simplement le disque initial à sa place pour continuer à utiliser l’ordinateur sans problème.

VERDICT

Comme promis par la marque, l’installation du SSD est simple et ne nécessite que très peu de manipulations si ce n’est un petit démontage à l’arrière de la machine. De plus, le diaporama guidant pas à pas l’utilisateur, que vous pouvez justement retrouver à l’adresse suivante http://www.crucial.fr/fra/fr/installation-ssd, permet véritablement d’éviter toute appréhension que l’on pourrait ressentir au moment d’aller mettre le nez dans les entrailles de son ordinateur. Au final, remplacer le disque d’origine par cet SSD Crucial m’aura occupé une heure, si vous comptez que j’ai pris mon temps pour effectuer pas à pas le tuto, pris également des notes et des photos, siroté patiemment mon café, le tout dans un calme presque crédible ^^

CONCLUSION

(+) Installation guidée, simple et rapide. Produit fin, léger et de bonne facture

(-) J’aurais bien aimé qu'un petit câble SATA soit fourni avec le disque ^^

Infos complémentaires : site du fabricant