Kospet_tankM1_1

La marque asiatique Kospet, bien connue maintenant pour ses différentes gammes de montres high-tech ou sportives, s’est dotée au fil du temps d’un catalogue aux designs particulièrement hétéroclites. Ainsi, en fonction de vos goûts ou de l’utilisation que vous faites d’une montre connectée, il y a forcément un modèle adapté à vos besoins et vos envies. Dans ce test, je vous propose de découvrir un tout nouveau modèle portant le nom très particulier de « Tank ». Alors, avec un nom pareil, on s’attend immédiatement à un monstre mais il faut plutôt y voir un accessoire de conception robuste avec un châssis solide. Je vous invite donc à découvrir ce qui se cache sous le Tank de Kospet.

PRESENTATION

La montre arrive dans une fine boite rectangulaire blanche, sans chichi ni fioriture, comme habituellement chez cette marque. Pourtant, pour un tank, on pourrait se sentir un peu déçu que l’emballage ne soit pas davantage en accord avec tout ce que ce nom peut inspirer. On y retrouve toujours le logo KOSPET, son slogan en lettres argentées et c’est tout. C’est au niveau du dessous que vous pouvez découvrir une image de l’objet, accompagnée d’une description plutôt détaillée de ses différentes caractéristiques techniques.

Kospet_tankM1_2  Kospet_tankM1_3

Après le large modèle rond de la Optimus 2 résolument high-tech, ou le modèle carré plutôt sportif de la Magic 3, la marque s’est visiblement lancée dans un format octogonal (donc 8 cotés, NDLR) offrant ainsi une forme particulièrement originale à son écran. Ce n’est pas le premier modèle à se voir doté d’un design aussi atypique puisque la marque possédait déjà une précédente version prénommée Rock qui reprenait la même ligne mais avec des caractéristiques légèrement inférieures en termes d’autonomie ou de taille d’écran.

Kospet_tankM1_4

Concernant la structure de la montre, si vous en doutiez encore jusqu’à maintenant, on est face à un modèle résolument masculin par bien des aspects. Déjà, le cerclage métallique alliant une couleur bronze aux plastiques noirs, reste un choix bien plus tourné vers la gent masculine. De plus, de nombreuses vis apparentes, qu’elles soient réelles ou factices, ainsi que des stries, offrent une esthétique industrielle qui n’est évidemment pas féminine du tout. Egalement, le bracelet version camouflage supplémentaire et la thématique millitaire générale ne font aucun doute quant au public visé. Et bien que la montre soit plutôt épaisse, l’ensemble reste toutefois léger et harmonieux sans être totalement discret non plus, surtout sur un poignet fin comme le mien. Deux boutons sont présents sur la tranche droite de la montre tandis que l’arrière présente des petites LED correspondant aux capteurs, ainsi que les bornes pour le rechargement.

Kospet_tankM1_5  Kospet_tankM1_6

Kospet_tankM1_7  Kospet_tankM1_8

Comme évoqué précédemment, le fabricant a donc fourni deux bracelets, l’un noir uni et l’autre aux couleurs camouflage, très certainement pour faire un clin d’œil amusant au nom « Tank » de ce modèle. Il est à noter que tous deux sont en silicone. Beaucoup reprochent souvent ce choix, leur préférant des bracelets en cuir mais le silicone a le mérite d’être léger, agréable à porter, il ne craint pas l’eau et il est facilement nettoyable. Après, comme pour les autres modèles de la marque, ils restent totalement interchangeables grâce à un système de broches très rependu ces dernières années. Il est donc très simple de les remplacer par un modèle d’une autre couleur ou d’une tout autre matière selon vos goûts.

En résumé pour la partie packaginng, malgré l’assez petite taille de la boite, le fabricant a tout de même réussi à y faire tenir la montre accompagnée donc de ses deux bracelets, mais aussi le cordon permettant de la recharger ainsi qu’un véritable guide complet d’utilisation. De plus, il y a également glissé un film protecteur pour l’écran ce qui reste une petite attention plutôt sympa.

Kospet_tankM1_17

CARACTERISTIQUES

  • Ecran = 1,72 pouces IPS
  • Définition = 280 * 320
  • Batterie = 380 mAh
  • Connectivité = Bluetooth
  • Etanchéité : impacts, eau et températures extrêmes (non testés)
  • Gamme de prix = autour de 50 euros

INSTALLATION ET PRISE EN MAIN

Kospet_tankM1_9

Le cordon accompagnant la montre possède la même extrémité magnétique que celui des autres modèles Kospet. Et justement, ce câble est identique à celui de la Magic 3 testée précédemment, ce qui est déjà un bon point pour éviter de multiplier les cordons. Dommage que ce ne fut pas le cas pour le modèle Optimus 2 qui possédait un écartement des broches plus large, l’obligeant à conserver son propre cordon de recharge. Ce système de connectiques magnétiques est toujours aussi ingénieux car, à l’approche de la face arrière de la montre, l’embout aimanté se cale de lui-même sur la zone de rechargement. J’adore toujours autant ce système qui ne s’accroche d’ailleurs que lorsqu’on le présente dans le bon sens, évitant ainsi les mauvais positionnements et les problèmes de contact entre les connecteurs. Il suffit ensuite d’insérer l’autre extrémité dans le port USB d’un ordinateur pour mettre la montre en charge.

L’application dédiée, du nom de « Da Fit », est également la même que celle utilisée pour le modèle Magic 3 de la marque. Les habitués de ce petit logiciel ne seront ainsi aucunement dépaysés. Disponible à la fois sur AppStore et sur Google Play, la montre propose un QR Code dans l’un de ses menus, mais également imprimé dans la notice et sur la boite, afin de vous aider à retrouver plus facilement l’appli sur les stores. Une fois le téléchargement effectué et après avoir entré les quelques informations très personnelles, mais néanmoins habituelles, à savoir le sexe, l’âge, le poids et la taille, l’application vous demande d’autoriser différents accès au téléphone, toujours dans l’optique de vous transmettre des notifications.

L’application Da Fit n’a pas vraiment évolué ces derniers mois, et ce malgré quelques mises à jour montrant l’intérêt du développeur à maintenir sa création optimale sur le store. La page d’accueil est donc malheureusement toujours aussi sommaire, résumant sous la forme de rapports quotidiens les pas effectués, la qualité de votre sommeil, votre fréquence cardiaque, votre pression artérielle, votre saturation en oxygène et vos différents sports pratiqués. En cliquant sur l’un des graphiques, on accède alors à une page dédiée détaillant l’évolution des informations récupérées via la montre sur une période allant de la journée au mois complet. Du fait de cette simplicité, l’ergonomie générale est bonne et sans fioriture. On voit que le maitre mot est « essentiel » et on apprécie également de ne pas être bombardé de publicités.

Kospet_tankM1_18

L’application ne pouvant visiblement pas gérer différents appareils en même temps, si vous possédez plusieurs montres Kospet, il faudra penser chaque fois à dissocier la précédente avant de pouvoir en connecter une nouvelle. C’est à mon sens un détail sur lequel le développeur devrait impérativement travailler. Heureusement, l’appairage des montres Kospet est toujours aussi simple et rapide. Parmi les points importants à souligner, et comme je l’avais justement remarqué au moment du test de la Magic 3, il faut noter que j’ai pour habitude de mettre mon smartphone en mode avion au moment de me coucher et de réactiver la connexion qu’à mon réveil. Et pour mes précédentes smartwatchs, il me fallait chaque fois relancer manuellement l’appairage entre le téléphone et le petit accessoire. Ça c’était avant ! Les montres Kospet, non content de ne souffrir d’aucune déconnection intempestive du Bluetooth, se reconnectent d’elles-mêmes chaque matin sans que j’aie besoin d’intervenir.

Kospet_tankM1_19  Kospet_tankM1_20

Kospet_tankM1_21

Egalement, le catalogue ds visuels des cadrans disponibles pour les montres s’est quelque peu étoffé : l’application propose à présent de très nombreux nouveaux designs avec même quelques affichages saisonniers comme Noël ou encore Pâques. Pour ma part, j’ai une préférence pour les écrans réalistes, imitant même de véritables montres à aiguilles. Ce n’est malheureusement pas le cas des choix disponibles qui se tournent majoritairement vers des affichages numériques et très colorés. Il est toutefois possible de se rabattre sur l’utilisation d’une image ou une photo provenant de sa propre galerie, mais il n'est pas possible de paramétrer les affichages et la disposition des informations.

UTILISATION

La navigation sur ce modèle TANK M1 reste assez proche de celle qui était justement proposée sur le modèle Magic 3. Ainsi, à partir de l’écran d’accueil et en glissant le doigt vers la droite, on ouvre un petit volet avec 6 applications dans des bulles. J’adore ce nouveau concept mais il n’est pas paramétrable et c’est tellement dommage !! Ces raccourcis avec leurs minuscules petits icones étaient juste super bien pensés. Et on ne comprend pas vraiment le choix qui a été opéré. Ce ne sont visiblement ni les applications « favorites », ni les dernières utilisées, et dans l’application, il n’en est fait aucunement mention. Ensuite, si l’on glisse cette fois le doigt vers le bas, on accède à un second volet dédié, mais aux raccourcis des paramètres comme ceux proposés sur les téléphones Android. On y retrouve notamment divers pictogrammes permettant de régler la luminosité de l’écran, la fonction vibreur, une icône pointant vers la météo… Egalement, un rapide glissement vers le haut permet d’accéder aux notifications reçues par l’appareil en fonction des permissions que vous aurez accordées au niveau de l’application dédiée. Toujours depuis l’écran d’accueil, plusieurs balayages successifs du doigt vers la gauche donnent accès, une à une, aux activités embarquant les différents capteurs (nombre de pas, sommeil, rythme cardiaque, tension, oxygénation…), mais également, à la météo et à une fonction permettant de déclencher à distance l’appareil photo ou de prendre le contrôle des pistes de musique diffusées sur le smartphone.

Kospet_tankM1_10  Kospet_tankM1_11

Kospet_tankM1_12  Kospet_tankM1_13

Les différents capteurs situés sur l’arrière de la montre permettent, lorsqu’ils sont en contact étroit avec votre poignet, de suivre vos mouvements et relever vos constantes. Ainsi, si vous souhaitez simplement surveiller votre bien-être, l’appareil calcule votre nombre de pas effectués durant la journée et il est assez fin et léger pour ne pas vous déranger la nuit lorsqu’il surveille votre sommeil. Mais si vous êtes davantage adepte d’activités sportives plus soutenues, la montre vous accompagne dans vos différents loisirs, vérifie votre rythme cardiaque, votre tension et votre oxygénation, et analyse les données recueillies selon le type de sport que vous aurez sélectionné parmi une liste proposée.

POINTS D’AMELIORATION

Ce nouveau modèle proposé par Kospet reprend ce qu’il y avait de mieux dans les précédentes versions, sans toutefois apporter les améliorations tant attendues sur les défauts qui étaient déjà présents. En effet, et c’est encore le point faible de cette montre, il manque les rappels du calendrier, comme les anniversaires ou les rendez-vous. Ces derniers ne sont pris en charge ni par le petit appareil, ni par l’application qui l’accompagne, et c’est vraiment dommage. Par ailleurs, on regrette toujours le coté sommaire des notifications avec certains mots coupés, la police de texte brut, et l’absence de prise en charge des MMS et des Emojis qui font pourtant partie intégrante, et j’insiste bien là-dessus, de notre quotidien dorénavant. On attend donc toujours cette précieuse petite mise à jour qui pourrait peut-être faire évoluer ces points faibles.

Kospet_tankM1_14  Kospet_tankM1_15

VERDICT

Kospet propose une nouvelle fois une montre très simple mais également très complète, incluant des fonctions essentielles destinées à accompagner le quotidien de son utilisateur. Son aspect général présente une dominante très masculine, laissant percevoir qu’elle vise essentiellement un public d’hommes. Polyvalente, elle marie un design original avec des fonctionnalités de sport et de bien-être qui sont devenues très communes sur ce type d’accessoires. Pour finir, la Tank M1 est également dotée d’une très bonne autonomie lui permettant de vous accompagner jusqu’à plusieurs semaines, ceci dépendant toutefois de votre propre utilisation, de la fréquence des notifications que vous êtes amenés à recevoir, ainsi que des différentes sollicitations que vous effectuerez auprès des capteurs qui peuvent s’avérer gourmands pour la batterie.

Kospet_tankM1_16

CONCLUSION

Les plus : confortable, bonne autonomie, cordon magnétique de recharge, liaison BT stable

Les moins : faible définition d’écran, manque certaines fonctionnalités, design résolument masculin

Infos complémentaires : site du fabricant

logo_Kospet

Voici un coupon de réduction offert par le fabricant : KOSPETTM33

Ce dernier vous permet d'obtenir une remise de 10% sur votre commande lors de l'achat d'une montre Tank M1 sur le site officiel de KOSPET !

Malgré tout le soin apporté à l’écriture de cet article, une coquille s’est glissée dans le texte ? N’hésitez pas à me faire parvenir vos retours si vous repérez d’éventuelles erreurs.

Ce site participe également au programme d’affiliation proposé par Amazon permettant à ses partenaires de toucher une petite commission sur chaque vente effectuée grâce au lien ci-dessous. A noter que cette redirection sur le site marchand est sans aucune obligation d’achat.