Cle_esky1

Ce nouveau test concerne ce qui pourrait s’apparenter à la fois un gadget high-tech et un rêve de gosse. En effet, nous avons été nombreux à envier les accessoires qu’avait la chance d’utiliser James Bond mais peu d’entre nous sont devenus des agents secrets pour pouvoir en posséder. Alors, ce produit ne fera pas de vous de grands espions, mais il aura tout de même le mérite de vous donner la sensation de cultiver un certain mystère. Ce n’est pas une simple clé USB que vous propose la marque Esky, mais un véritable dictaphone.

Présentation

Sous ses traits de clé USB tout ce qu’il y a de plus ordinaire, on a du mal à croire que ce gadget cache en fait un enregistreur audio, plus communément appelé dictaphone. Comme tout le monde, quand je pense « dictaphone », je visualise immédiatement un boitier allongé dans lequel on glisse de toutes petites petites cassettes pour enregistrer les cours magistraux en amphi. Bien sûr, il y a eu des versions numériques mais l’aspect restait sensiblement le même. Alors que là, on est face à une simple clé USB en plastique d’une capacité de 8Go. Lorsqu’on la tient en main, elle n’est pas plus lourde qu’une autre et rien, si ce n’est un interrupteur placé près de l’accroche, ne viendrait démentir cette certitude. Rien ne permet donc de se douter de ses réelles fonctions. L’accroche située à l’arrière permet de fixer l’enregistreur à un tour de cou ou un porte-clés. Le plastique noir mat est velouté, ce qui rend la clé très douce au toucher. Ce n’est peut-être qu’un détail mais cela donne une très jolie finition au produit.

Utilisation

Cle_esky2

Avant de parler de son rôle de dictaphone, il est important de préciser que cette clé USB embarque une capacité mémoire de 8Go (7,71Go exactement). Ainsi, elle peut très bien servir d’unité de stockage pour vos photos, vos vidéos ou tout autre document. Lorsqu’elle est branchée au port USB de votre ordinateur, elle vous donne accès aux dossiers qu’elle renferme tout en profitant pour se recharger elle-même. La diode au niveau du micro clignote rouge pendant la charge, et lorsque celle-ci est terminée, cette lumière devient fixe. La mémoire comprend deux dossiers natifs, l’un nommé « RECORD » et l’autre « SetUDiskTime ». Le premier dossier est vide mais c’est justement à cet endroit que vous trouverez, par la suite, vos enregistrements. Pour paramétrer votre clé, il suffit de double-cliquer sur la commande « SetUDiskTime(9X) » dans le second dossier pour que l’enregistreur se synchronise avec l’horloge de votre système, permettant ainsi d’horodater correctement vos enregistrements. (Horodater signifie mettre la date et l’heure, NDLR ^^).

Pour la faire fonctionner, rien de plus simple. En actionnant l’interrupteur, la diode au niveau du micro s’illumine en rouge puis bleu. Lorsque cette seconde lumière se fixe, cela signifie que la clé commence à enregistrer ce qu’elle perçoit. Pour arrêter l’enregistrement, il suffit de basculer l’interrupteur sur la position OFF et la diode s’éteint. La clé sauvegarde alors un fichier audio dans sa mémoire interne ce qui fait que si vous relancez ensuite l’interrupteur, un second fichier avec les nouveaux sons ambiants sera créé et ainsi de suite durant officiellement 150 heures, selon la notice, mais également jusqu’à ce que la batterie se retrouve à plat. Pour écouter ensuite votre enregistrement, la clé ne fait pas office de lecteur ce qui vous oblige à passer obligatoirement par un ordinateur pour en consulter le contenu. Les fichiers audio sont alors conservés dans le dossier « RECORD » mentionné plus haut sous le format .WAV

Verdict

Cle_esky3

Outre le côté « espion » que cet enregistreur inspirera chez certains, il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un produit qui peut trouver une grande utilité au quotidien. Enregistrer un cours magistral pour les étudiants ou bien une réunion importante pour les salariés, elle peut également être fixée à son agenda ou à son trousseau de clé pour recueillir les idées lorsqu’on n’a pas de quoi écrire sous la main. Imaginez que vous pensez à qqch de très important alors que vous courrez dans la rue pour ne pas manquer le train (je sais, ça sent le vécu !), il vous suffit de saisir votre clé et, tout en arpentant les kilomètres (!!) à bout de souffle, vous lui glisser les quelques mots qui s’agitent dans votre esprit. Ainsi, nul besoin de s’arrêter en chemin ou pire, d’arriver à destination en ayant oublié ce à quoi on pensait quelques secondes plus tôt. Vous pouvez lui confier votre liste de courses, préparer votre discours ou encore, lister les idées de votre prochain article sans avoir à noter quoi que ce soit. C’est à mon avis l’une des principales innovations de ce produit. Après, j’ai bien conscience que le fait que ce dictaphone soit déguisé en objet du quotidien ouvre très ostensiblement des perspectives pas forcément très glorieuses, comme piéger des gens que l’on n’apprécie pas, enregistrer les conversations qui ne nous regardent pas ou encore, savoir que ce les gens pensent réellement de nous lorsqu’on s’absente d’une pièce !!!

Côté utilisation, le son restitué est très bon, surtout que l’on peut jouer avec le son de l’ordinateur voire même retravailler le fichier pour en améliorer la qualité. Par contre, le capuchon de la clé ne possède aucun système d’accroche. Ainsi, lorsque vous le retirez de la fiche USB, il se balade seul sur la table ou sur votre bureau, au risque de le perdre. Il aurait été judicieux de prévoir le moyen de le glisser à l’arrière de la clé ou bien de le fixer à un cordon. De plus, l’interrupteur est un peu grippé au début. Il se fera certainement au fur et à mesure des utilisations mais en attendant, j’ai bien failli me retourner un ongle en ne faisant pas attention ^^.

Conclusion

(+) Clé simple mais joliment finie. Le son enregistré est très bon, de près comme d’un peu plus loin.

(-) Interrupteur difficile à actionner au début

Infos complémentaires : site du revendeur