Snow_Stella1

Même si les robots-animaux visent généralement un public d’enfants de plus de 5/6 ans, il est très agréable de voir des fabricants s’aventurer dans ce domaine, mais cette fois pour les bébés. Car avec ce produit, ce sont bien les tout-petits dès l’âge de 2 ans qui se retrouvent principalement concernés. Etonnant ? Bien sûr que non lorsqu’on voit avec quelle facilité et surtout quelle rapidité nos adorables têtes blondes s’adaptent à ce nouvel univers high-tech, et cela de plus en plus tôt. Bandai propose donc un ours joliment prénommé Snow. Cette peluche, à l’apparence innocente, s’avère être un produit interactif évolué tout en restant à la portée des plus jeunes.  

Présentation

Snow_Stella4

L’ourson Snow est une très belle peluche. Son poil blanc immaculé est particulièrement doux au toucher, et son corps, souple et moelleux. Une véritable invitation aux câlins. Afin de tenir facilement en position assise, il est lesté au niveau de son arrière-train et au bout des pattes. On sent justement croustiller des sortes de granulés sous l’épaisse fourrure. Les petites billes noires de ses yeux trônent au dessus de son museau, ce qui lui confère une expression neutre et très douce. Son boitier d’alimentation se trouve dans son dos mais on le sent à peine à travers son ventre replet. Il fonctionne au moyen de 3 piles LR04 qui sont fournies et déjà installées dans l’animal. Sa patte arrière gauche (son pied gauche si vous préférez) est dotée d’une belle étoile qui sert de bouton de commande. L’emballage contient également un petit livre qui sert de notice pour bien débuter.

Fonctionnement

Snow_Stella2

Snow est donc une peluche interactive. En basculant l’interrupteur totalement à gauche sur le boitier d’alimentation situé dans son dos, vous mettez en route la peluche. Lors de l’achat, Snow est placé en mode « Try me » permettant de le tester en magasin. Mais les interactions de ce mode d’essai son forcément limitées par rapport au mode complet du jouet. En appuyant ensuite sur l’étoile de sa patte, celle-ci s’illumine en rouge pour interagir avec son propriétaire. Un capteur de reconnaissance vocale lui permet d’entendre ce que vous lui dites et, s’il vous comprend, alors il vous répond. L’étiquette fixée à l’oreille de l’ours ne doit donc absolument pas être jetée. En effet, elle liste les 8 phrases et questions auxquelles Snow est capable de répondre lorsqu’il est dans ce mode « Jeu ». Mais comme je suis vraiment sympa, je vous la mets en photo, juste au cas où vous la perdriez... ^^ Si vous vous trompez d’un mot mais que l’essentiel de la phrase est bien là, alors cela ne devrait pas poser de souci à Snow. Par exemple :

Snow_Stella3

  • Question correcte : « Tu aimes la musique ? »

  • Question erronée : « Tu fais de la musique ? »

Par contre, si votre enfant ne sait pas encore s’exprimer, Snow n’en demeure par moins interactif. Soit il commencera par demander : « Pardon, je ne t’ai pas compris… » ou encore « Euh, je ne t’ai pas compris, tu peux répéter ? » Mais si les gazouillis de votre petit bout perdurent, l’ours meublera la conversation par des blagues « Pourquoi les ours portent-ils des manteaux de fourrure ? » Je vous laisse réfléchir à la chute ^^, vous ne trouverez pas !!

Son capteur sonore mis à part, Snow ne possède pas aucun autre détecteur sur son corps lui permettant de réagir au contact de l’enfant. De ce fait, s’il tombe, s’il est sauvagement secoué ou frappé (les enfants de notre époque sont terriblement criminels !), il ne se plaint pas. Par contre, si l’environnement autour de lui devient silencieux, il comprend rapidement qu’il a été laissé seul et appelle l’enfant pour le faire revenir « Mon petit copain, mon petit copain, où es-tu passé ? »

Snow possède un timbre d’enfant. Il parle, chante et rie avec une voix qui ressemble à celle d’un petit garçon. En tant qu’adulte, on est tout d’abord assez étonné car on pourrait s’attendre, de la part d’un ours ou d’un ourson, à une voix plus ronde et patapouf, Mais ce choix repose certainement sur la création d’un lien d’amitié avec l’enfant. L’ours souhaite devenir le « copain » et il s’approprie une place dans son univers familial plutôt que dans l’univers des jouets déjà bien encombré par d’autres jouets aux voix fantaisistes. La bouche de Snow remue lorsque l’animal s’exprime. Pour être exact, il s’agit de la mâchoire du bas qui s’abaisse et remonte en laissant apparaitre sa petite langue rose.

Petit aperçu en vidéo

L’application dédiée

Snow_Stella5

L’ours ne serait pas un jouet résolument moderne s’il n’embarquait pas la capacité d’interagir également avec une tablette. En appuyant une seconde fois sur l’étoile de sa patte, cette dernière s’illumine en bleu et lance le mode « histoire ». Et c’est justement à partir de cet instant, pour mon fils de 3 ans et demi, que Snow s’est révélé intéressant. Mon Technobaby est un mordu de tablettes numériques, je me demande bien pourquoi ^^ Et lorsqu’il a enfin découvert que l’ours pouvait, à l’instar des Furby, l’accompagner dans une application d’iPad, il a véritablement adopté la peluche. Alors, il ne s’agit pas là de laver, nourrir, brosser ou faire pondre des œufs à cet animal par le biais de la tablette, elle est en fait un support de lecture avec lequel l’enfant découvre des histoires, et notamment un personnage extrêmement important aux yeux de Snow puisqu’il s’agit d’une petite étoile prénommée Stella. Assis aux côtés de mon fils dans le canapé, Snow commente ce qui se passe à l’écran. Il salue l’étoile, rie énormément (ce qui plait beaucoup à mon petit garçon), explique certains éléments du décor que mon fils touche… Même si l’appli est tout à fait exploitable sans la peluche, la présence de cette dernière rend tout de même le moment plus complice car elle permet un véritable moment d’échange et de partage. Pour l'instant, seulement deux histoires sont disponibles et le reste du contenu prévu est encore bloqué. Il semblerait que d’ici peu, viennent s’ajouter d’autres histoires ainsi que des jeux.

Screenshots_snow1

Snow_Stella6   Snow_Stella7

L’ours intéragit avec un iPad ou un iPhone, mais également avec une tablette ou un smarphone Android, le tout sans avoir besoin d’être synchronisé. Aucune liaison bluetooth ni wifi n’est requise, et de ce fait, l’enfant n’est soumis à aucune onde dont on ne connait pas encore les effets sur le long terme. Les histoires embarquent des petites activités amusantes pour solliciter l'enfant au cours de sa lecture, mais également, et très bientôt, un mode 'jeux" à part entière, encore bloqué pour le moment.

Screenshots_snow2   Screenshots_snow5

Screenshots_snow4   Screenshots_snow3

Remarque importante : l’appli ne fonctionne pas correctement sur des appareils tels que les iPad 1 et 2. Le jeu et les histoires se lancent mais, chose étrange, l’ours ne réagit pas. Une mise à jour réglera peut-être le problème ou bien ces supports sont-ils d’ores et déjà obsolètes pour interagir avec les nouveaux appareils.

Verdict 

Snow_Stella8

Snow est donc une peluche tout à fait intéressante car elle est évolutive. Elle permet tout d’abord la mise en place d’une relation basée exclusivement sur la tendresse avec les bébés de 2 ans. Puis, vers 3-4 ans, c’est une véritable complicité qui s’installe entre l’ours et l’enfant par l’intermédiaire de Stella et l’utilisation de la tablette tactile. Si Snow a été doté d’une voix d’enfant, l’étoile Stella, quant à elle, possède une voix plus adulte ce qui crée une sorte de rapport mère/fils entre les deux personnages. L’ourson réclame son amie comme un enfant demanderait après sa maman. Mais en même temps, il veut l’aider à regagner le ciel, donc à se séparer d’elle. La symbolique est très forte, même si je suis peut-être la seule à m’être attardée sur la question.

Autant que faire se peut, la peluche devra rester dans le lit de l’enfant, ou tout du moins dans les environs de sa chambre. En effet, la douce fourrure ne survivrait pas à une sortie au parc ou un pic-nic en forêt. Le boitier d’alimentation ne se détachant pas, impossible de le faire passer en machine alors mieux vaut préserver cette toison délicate des petits accidents de la vie d’un enfant, au risque de perdre définitivement sa blancheur immaculée.

Conclusion

(+) Une peluche magnifique qui évolue avec l'enfant. Un capteur de reconnaissance vocale particulièrement réactif

(-) Une voix qui plait aux enfants mais surprend un peu les parents. L'appli doit encore être développée.

Infos complémentaires : site du fabricant