J'ai quelque peu tardé à faire cet article mais je voulais faire un "rapport" assez détaillé sur l'utilisation de cette nouvelle machine, petit miracle de la cuisine. Comme promis donc, j'ai fait l'acquisition du fameux Cookéo dont je vantais les mérites dans cet article précédent ICI. Alors, si je peux me permettre une première constatation, avant de rentrer dans le vif du sujet, ce serait que ce n'est pas parce qu'on sait cuisiner qu'on sait se servir d'un Cookéo. En effet, Cookéo est véritablement un mode de cuisson à part entière, cassant quelque peu les codes habituels de la cuisine traditionnelle. On ne réussit donc pas du premier coup, il faut le savoir, mais en comprenant bien son mode de fonctionnement et en maitrisant peu à peu ses fonctions, on peut réussir de bons plats, mais il faut persévérer. Alors, peut-être certains ont eu la chance de le dompter dès la sortie du carton, ou bien se bornent-ils simplement à suivre les recettes préenregistrées, ce qui n'a pas été mon cas, et heureusement, sinon, ça ne serait pas drôle !

Cookeo7Déballage et installation

Cookeo8Au déballage, Cookéo ressemble à n'importe quel robot de cuisine, à la différence qu'il est vraiment très très gros. La taille plutôt imposante du carton aurait pu mettre sur la voie, le modèle d'expo du magasin également, mais ce n'est véritablement que lorsque l'on se retrouve confronté à l'épreuve du "je le mets où ?" que l'on réalise l'ampleur de l'acquisition. Donc après avoir fait place nette sur une bonne moitié du plan de travail de la cuisine, on installe la grosse cuve non sans une pointe de fierté. De toute manière, à quoi bon avoir un si grand espace pour cuisiner, grâce à Cookéo, on n'a justement plus besoin de cuisiner !! Alors, il est vraiment tout en rondeur, ce qui n'est pas déplaisant, mais ce qui m'a par contre plutôt choquée, c'est l'écran digital qui est légèrement incliné vers la gauche. C'est très étrange et heureusement que j'ai tourné Cookéo du bon coté sinon, l'écran se serait retrouvé complètement de travers. Alors, c'est vrai que sur les photos, c'est pas flagrant, et même en magasin, je n'avais pas remarqué ce détail. Effet design ou réelle utilité ? Aucune idée, et personnellement, ça me choque toujours, même en l'utilisant tous les jours.
Cookéo est livré avec un livret d'accompagnement, une cuve munie d'oreilles et un panier vapeur. Et c'est tout. On regrettera donc des petits accessoires utiles et sympas comme une spatule en plastique pour touiller (revêtement anti-adhésif oblige) et un verre gradué pour les liquides. La marque s'est donc contentée du strict minimum, ce qui devient de plus en plus courant lorsque l'on fait des acquisitions à l'heure actuelle (téléphone sans housse, jouets sans pile...). Petit détail qui a tout de même son importance : la cuve et le panier se rachètent séparément, on ne sait jamais.

Cookeo1Le mode "ingrédients"

Alors, pour le tout premier essai, on ne peut pas dire que j'ai pris des risques. En effet, je me suis dit que pour débuter, le mode "ingrédients" serait pas trop difficile. J'ai donc épluché quelques carottes que j'ai ensuite coupées en rondelles avant de les peser. Après avoir renseigné au Cookéo le type de légume et son poids, il m'a demandé d'ajouter 200ml d'eau dans la cuve et de mettre les carottes dans le panier vapeur. Il a lui-même estimé le temps (temps que je ne suis plus à présent), à savoir 7 minutes, et je lui ai, bien entendu, fait confiance. Cookeo5Alors, petite parenthèse : Cookéo précise systématiquement 2 temps : un temps de préparation et un temps de cuisson. Sur internet, on parle souvent de ce temps de préparation comme étant le temps que vous allez mettre à éplucher, couper et préparer vos ingrédients, ce qui n'est pas vrai. En fait, le temps de préparation est le temps que Cookéo va mettre à se préchauffer et certainement se mettre sous pression (puisqu'il s'agit, reprécisons-le, d'une cocotte-minute électronique). J'ai pris mon chronomètre pour vérifier ce temps de préchauffage et je retombe justement sur le fameux temps de préparation. Donc au terme de 14 minutes de cuisson (préchauffage compris), j'ai ouvert ma cocotte pour découvrir des carottes parfaitement cuites. Hourra ! Le premier test est donc réussi, c'est donc un gros cuiseur-vapeur qui coute cher.

Cuisson des carottes = Réussi

Cookeo2Cookeo3

Le mode "recettes"

Mise en confiance après cette écrasante réussite qui m'a permis de faire une merveilleuse purée de carottes pour mon fils, vient le moment de tester les recettes préenregistrées dans l'appareil. On a donc, comme prévu, 50 entrées/plats/desserts qui sont décrits en fonction du nombre de convives à table. Alors, j'ai délibérément fait l'impasse sur les entrées car rien ne me tentait, et me suis immédiatement jetée sur les plats pour démystifier un peu la méthode. Et pour être franche, c'est donc le début d'une véritable catastrophe culinaire. Je n'ai pas fait de photo tant j'avais honte de mes oeuvres. Honnêtement, j'ai même songé à ramener mon engin pour "défaillance" ou "publicité mensongère", bref, quand je dis qu'il faut persévérer, c'est vraiment parce que j'ai moi-même été gagnée de gros doutes. Je m'explique :

Le secret du Cookéo, en mode "recettes" tout du moins, réside dans l'utilisation de l'eau. De beaucoup d'eau. Vous verrez donc qu'il a recours à des quantités d'eau pure, de bouillon de veau, de crème liquide, de jus, de sauces et même de soupes... Bref, tout ce qui peut apporter énormément de liquide dans la cuve. De ce fait, le résultat s'en ressent vraiment. J'ai testé "Dinde à la moutarde" en remplaçant simplement la dinde par du poulet (jusque là, la faute n'est pas criminelle), et bien le résultat n'est pas fameux puisqu'on se retrouve littéralement avec une soupe de poulet sans goût. Pas assez de moutarde pour relever, trop d'eau, bref, de la flotte. Dommage. Le test du "Poulet au riz" est venu envenimer la chose peu de temps après. J'ai donc bêtement suivi la recette indiquée et le riz a dû boire toute l'eau si bien que le Cookéo a planté !! "Erreur, pas assez d'eau dans la cuve" (je n'ai malheureusement plus la phrase exacte en tête) et il est revenu sur le menu de départ, laissant ma préparation en plan dans la cuve chaude. Super ! J'ai tenté de sauver mon plat en ajoutant un peu d'eau mais le riz était déjà pâteux ignoble et roussi au fond. Peut-être n'aime-t-il pas les riz spéciaux de type thaï ou basmati ? Déçue de ces deux échecs cuisants, j'ai tenté de me consoler avec les desserts. "Crème au chocolat" me paraissait une bonne idée mais, encore une fois, est-ce la malédiction ou une mauvaise manipulation de ma part, mais le résultat était à mourir de rire. Une mixture maronnasse pleine de grumeaux est sortie de la cuve, j'ai failli en pleurer. Bon, ce n'était pas mauvais si on fait abstraction des boulettes de farine. Aurais-je du mixer la préparation avant de la cuire ? Mais alors, pourquoi ne me l'a-t-il pas demandé ? Mon dernier test recettes, avec la force du désespoir, a donc été la "Compote de fruits" et, incroyable, le résultat était formidable. J'ai simplement épluché mes pommes, je les ai coupées en gros quartiers avant de les peser pour bien vérifier le poids demandé. J'ai rajouté le sucre et l'eau (je n'ai fait qu'aux pommes pour ne plus prendre de risque en cas de ratage) et hop, les pommes sont ressorties parfaitement cuites, avec un bel aspect purée. Normalement, l'appareil conseille ensuite de les mixer mais ce n'était vraiment pas nécessaire, le résultat était parfait et très bon. J'utiliserai cette méthode pour confectionner un crumble un jour.

Cuisson du poulet à la moutarde = raté
Cuisson du poulet/riz = raté

Cuisson de la crème au chocolat = raté
Cuisson de la compote de pommes = réussi

 

Cookeo6Le mode "manuel"

Me voilà donc lâchée à la conquête de mon Cookéo par mes propres moyens. Alors, pour être honnête encore une fois, j'ai zoné sur le net à la recherche d'âmes en peine, comme moi, qui rencontreraient des soucis avec leur machine. Je suis donc tombée sur des discussions, des blogs, des forums dédiés même, dont je mettrai les liens plus bas. Et je dois avouer que leur expérience était la bienvenue. J'ai donc suivi leurs méthodes pour me débrouiller sans l'aide d'une recette fadasse ou douteuse. Cela m'a permis de tenter seule deux recettes qui ne font pas partie des préenregistrées, à savoir, de la saucisse pour mon mari, et des pilons de poulet façon Tex-mex. Résultat super, la saucisse, embaumant habituellement la cuisine d'une odeur affreuse et mettant un temps fou à cuir, était prête en 10min, sans me pourrir la cuisine. Quant au poulet, je l'ai fait revenir avec la fonction "dorer" avant d'y ajouter des quartiers de pommes de terre et de la poudre Tex-mex pour 10min également de cuisson et hop, résultat vraiment très bon.

Cuisson de la saucisse à la crème = réussi
Cuisson du poulet/pommes de terre Tex-Mex = réussi

Au fil des essais

Pas loin d'un mois d'utilisation quotidienne de mon engin et je peux me vanter de mieux le connaitre et mieux le comprendre. Bien entendu, je ne maitrise pas encore toutes les subtilités de sa cuisson mais déjà, il me permet de faire ce que j'attendais justement de lui. En effet, en rentrant le soir, hop hop hop, je cours à la cuisine pour laver, couper, préparer mes ingrédients et je plonge le tout dans la cuve. La cuisson se fait toute seule sans que j'ai besoin de surveiller quoi que ce soit, et il garde au chaud (sans surcuisson) le temps que l'on passe à table. Résultat ? Je peux m'occuper de mon fils, faire son bain, lui donner son repas sans m'inquiéter du dîner. Le pari est tenu. Je songe déjà à tous les Cooké-trucs que Moulinex pourrait inventer : un Cookébain qui ferait le bain des enfants, un Cooképoussière, un Cookévitre... (Oui, je sais que "Cook" signifie cuisiner et que donc, mes petits noms ne veulent rien dire mais chut, laissez-moi rêvasser !!)

Cookeo4Attention

Petite remarque sur un problème que j'ai rencontré avec ma machine. En effet, en le démontant la première fois pour explorer les différentes pièces, j'ai remarqué qu'un petit clip en plastique noir semblait manquer au niveau de la bille soutenant la valve de pressurisation. Je ne me suis alors pas plus inquiétée que ça mais au moment de nettoyer cette valve, le petit morceau était justement coincé avec la bille, preuve que cette pièce était bien cassée. Le plastique, justement, semble de très mauvaise qualité, comme si le produit utilisé était un peu poreux, comme granuleux. J'ai ramené mon Cookéo au magasin et j'ai eu la chance qu'il ne parte pas en réparation, ils ont simplement échangé la pièce. Donc, attention lorsque vous démontez et nettoyez les éléments du Cookéo, certains semblent vraiment très fragiles et j'ai peur qu'à l'usure, avec la chaleur, la pression, le lave-vaisselle, ça ne finisse par céder.Cookeo9
Autre remarque également, le panier vapeur a des "pieds" qu'il faut clipper soi-même et il faut avouer que l'ingénieur en charge de cette partie ne s'est franchement pas foulé. Ca ne tient absolument pas, il faut le fixer et rapidement le poser sinon, le pied se défait tout seul. Encore une confection un peu limite dans cet appareil qui coute tout de même cher.

Conclusion

(+) Rapide, mode "manuel" intéressant, bon cuiseur-vapeur, nettoyage facile

(-) Difficile à maitriser au début, recettes très nulles

Infos complémentaires : Site du constructeur - Blog "Recettes Cookéo" - Site "Mes recettes Cookéo" - Forum "les forum de Cookéo"
Cette liste de blogs et de sites n'est pas exhaustive. Elle est donnée à titre indicatif et les liens seront retirés à la demande de leur propriétaire. Je les propose simplement car c'est une véritable mine d'informations et ce sont surtout des adresses qui m'ont aidée durant mes jours de grande adversité culino-cookéîenne... Et je les en remercie. Vous trouverez beaucoup d'autres bonnes adresses sur le net et si vous souhaitez voir apparaitre votre lien sur mon blog, n'hésitez pas à me contacter.